Rénovation urbaine

0
3164

Ces dix dernières années ont été marquées par un important exode rural. Cependant la ville de Pointe-à-Pitre ainsi que celle des Abymes a été retenue dans le cadre du Programme National de Rénovation Urbaine (PNRU). Ces projets de restauration ont bénéficié jusqu’ici d’investissements avoisinant le milliard d’euros ainsi que d’un soutien de l’État estimé à 320 millions d’euros. Les travaux de Pointe-à-Pitre et des Abymes devraient être terminés entre 2020 et 2021.

La dernière phase des travaux du PNRU est déjà lancée. Le préfet, les maires des villes concernées, et du directeur général de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), du Département et de la Région ont signés les autorisations nécessaires le mois dernier.
Pour cette dernière phase, 2600 logements seront démolis et 2800 seront construits. On notera également la refonte en profondeur des quartiers de Bergevin, Chanzy et Henri IV, ainsi que la réhabilitation du quartier de Lauricisque. Des opérations de démolitions et d’aménagements sur le quartier de Grand camp, des travaux de requalification des axes et des espaces publics, ainsi que des opérations de rénovation sur le quartier du Raizet sont également prévues.

Les projets en cours s’opèrent dans un climat permanent de crises économiques, sociales et même sociétales. Compte tenu des masses financières déjà dépensées, le niveau financier nécessaire est encore trois fois supérieur aux montants actés dans les conventions pour terminer les travaux.
De même, le délai accordé n’est pas suffisamment large pour l’aboutissement total du Programme National de Rénovation Urbaine.