L’archipel de la Guadeloupe s’équipe d’houlographes

0
788
Source : Région gpe-eb

Dans le cadre de la prévention des risques majeurs, notre archipel se dote de deux nouveaux houlographes. Des outils de pointe de dernière génération afin de prévenir les risques naturels liés à la mer.

Météo France Antilles-Guyane aura la possibilité de suivre l’évolution de l’état de la mer (hauteur, direction et période de la houle) avec précision. Le premier appareil est situé au Moule sur la côte Atlantique (à 32 m de profondeur), et l’autre au large de la réserve Cousteau à Bouillante pour la côte Caraïbes (à 63 m de profondeur).

Qu’est ce qu’un Houlographe ?

Une explication de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD)

Développer des systèmes de prévention adaptés

Le passage des ouragans Maria et Irma en 2017 nous a rappelé à quel point nos petits territoires insulaires sont vulnérables et doivent développer leur propre culture du risque et permettre à leurs habitants d’accéder plus facilement à une information fiable sur les risques naturels majeurs encourus. En ce sens, il était important pour la Collectivité régionale de fournir à Météo-France, ces 2 houlographes, en remplacement du dernier équipement situé à la Pointe de la Grande Vigie et disparu pendant la saison cyclonique 2014.

Relire notre article : « Caribe Wave » : l’exercice dédié au tsunami est de retour

Améliorer la détection des risques

Les mesures d’un tel dispositif contribueront à améliorer les modèles numériques de prévision de Météo-France. Très proches des côtes, ils sont d’une aide précieuse, notamment en cas de houle atypique, pour prévenir les habitants d’un danger potentiel. Ces mesures permettront aussi à Météo France d’améliorer les alertes de vigilance «mer dangereuse à la côte».

Un houlographe en mer.

La véritable priorité est donc d’obtenir des moyens de mesure permettant d’améliorer les schémas de prévision et la gestion des alertes notamment en cas de houle cyclonique. La densification du réseau côtier des houlographes permettra une meilleure modélisation des « états de mer ».  Météo-France prend en charge la maîtrise d’œuvre de la maintenance des houlographes, la collecte et le traitement des données.

Source : Région Guadeloupe