Guadeloupe, Martinique, les destinations privilégiées du mois de février 2021

0
1643

La fermeture des frontières en raison du Covid19 oriente le choix des voyageurs vers les territoires et départements d’Outre-mer faisant de ces destinations celles qui séduisent le plus les Français cette année pour les vacances de février 2021 selon nos confrères du Figaro.

« Les Antilles françaises : la Guadeloupe et la Martinique se calent à la deuxième et troisième place des destinations les plus recherchées sur Expedia pour cette période. Sur Kayak, les recherches de vols pendant la semaine du 4 janvier vers ces deux destinations ont même augmenté de près de 50 % par rapport à la même période en 2020 » rapporte le quotidien.

Les compagnies s’alignent

« Autre indicateur de la popularité des territoires ultramarins : Air France a récemment renforcé la desserte de ces territoires, mi-décembre, par des liaisons au départ de Paris Charles-de-Gaulle vers Pointe-à-Pitre et Fort-de-France, en complément de l’offre au départ de Paris-Orly. De son côté, Corsair, spécialisé dans la desserte des départements d’outre-mer, a également augmenté ses fréquences vers les Antilles françaises dès la mi-décembre. Air Caraïbes, a elle aussi ajouté des vols début décembre vers les Antilles françaises, et vers la République dominicaine pour février » explique le journal.

Lire l’article : Déconfinement, comment réserver vos vols inter îles et longs courriers vers la Guadeloupe

Règles à suivre

Les voyageurs de plus de onze ans arrivant en Guadeloupe doivent justifier d’un test PCR négatif réalisé dans les 72 h avant l’embarquement. Ce résultat négatif est un gage de sécurité et de santé publique : il est obligatoire et demandé dès l’enregistrement. Les passagers, doivent également présenter une attestation sur l’honneur qu’ils ne présentent pas de symptômes et qu’ils n’ont pas été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol à l’aide du formulaire adapté ci-dessous à compléter. Les passagers s’engagent à un isolement prophylactique de 7 jours à l’arrivée à l’issue duquel un test doit être réalisé.

Les compagnies aériennes sont tenues de refuser l’embarquement aux passagers qui ne présenteraient pas ce test négatif et l’attestation sur l’honneur.

Sources : Le Figaro/AFP