Un projet de golf en montagne sème le trouble à Petit-Bourg

2
1850

Au début du mois, la municipalité de Petit-Bourg a voté pour l’installation d’un golf de montagne dans la région de Pérou-Caféière. Quatre-vingt-dix hectares des terres agricoles seront prélevés sur le Groupement Foncier Agricole de Vido. Le Comité d’initiative pour un projet politique alternatif (CIPPA) s’oppose au projet.

Le projet de Golf international de Petit-Bourg prévoit la réalisation d’un parcours comprenant un 18 trous et un 9 trous destinés à l’académie de golf. L’offre golfique sera complétée par un resort de 5 étoiles, adossé à un projet de développement immobilier.

Projet de golf en montagne

Le CIPPA s’oppose au projet

Selon l’organisation, « une centaine d’hectares de terres agricoles seront déviés de leur fonction première pour être convertis en zone de loisir ».

Dans un communiqué argumenté et signé par le président du mouvement Alain Plaisir, il conclut son analyse ainsi : «  ce qui faut comprendre, c’est que derrière cette histoire de golf, se cache une affaire de spéculation foncière, de disparition de terres agricoles et de dégâts écologiques sur la faune et la flore. Déjà, des centres commerciaux fleurissent partout sur notre territoire, nous fournissant des produits alimentaires provenant des plus lointaines contrées, au détriment de notre production .Nous ne voulons pas de ce modèle. Les Guadeloupéens doivent pourvoir consommer les produits du cru et les jeunes exploitants agricoles doivent pouvoir avoir des terres pour vivre de leur travail. C’est une affaire qui concerne tous les guadeloupéens. C’est notre présent et l’avenir de nos enfants. La résistance s’organise ».

Le groupement craint que le projet, impact négativement la production locale ainsi que l’avenir des jeunes agriculteurs.

Relire notre article Gosier, Grand-Baie en pleine mutation

Projet de golf en montagne

Le maire de Petit-Bourg souhaite l’apaisement

Le projet de golf de montagne à Caféière Petit-Bourg suscite une vive polémique parmi les habitants de la ville et inévitablement sur les réseaux sociaux. Le projet va en effet amputer 90 hectares sur le groupement foncier agricole de Vido, mais une compensation sera accordée pour les exploitants concernés, explique le maire Guy Losbar. L’élu est optimiste. Selon lui, ces travaux à venir doivent être perçus comme de véritables outils de développement pour sa circonscription et la Guadeloupe.

Source : http://cippa.gp/le-projet-de-golf-de-montagne-de-petit-bourg-est-il-en-conformite-avec-le-sar/