Les algues sargasses perturberont les fêtes de Pâques

1
4949
Photos : Franck Mazéas

Depuis mi-mars, nous observons le retour des sargasses sur les côtes de l’archipel. Les prévisions de dérive confirment la forte probabilité d’échouage des radeaux de sargasses au cours des semaines à venir. À l’heure actuelle, les secteurs les plus impactés sont les côtes sud de Guadeloupe, La Désirade, Marie-Galante et les Saintes.

À l’approche des festivités de pâques les algues sargasses viennent perturber les réjouissances qui s’effectueront en bord de mer.

Plan d’urgence sargasse

Une plage avec des algues sargassesLe Département lance des interventions d’urgence dans les ports des îles du sud et demande une intervention significative de l’Etat. En effet, face à la recrudescence d’échouages massifs de sargasses, la Présidente du Conseil départemental, Josette BOREL-LINCERTIN, annonce que le Département débute dès aujourd’hui ses interventions d’urgence.

Les premiers travaux consisteront à procéder à l’enlèvement des algues dans les ports de pêche qui relèvent de sa compétence dans les Îles du sud, en ciblant particulièrement ceux qui assurent également le transport de passagers. Les interventions ont d’ores et déjà commencé à Terre de Bas. Elles se poursuivront dans les heures qui viennent à la Désirade, puis à Capesterre de Marie-Galante.

L’Etat interpellé

Une deuxième phase d’interventions sera programmée très prochainement au vu des prévisions d’échouages à venir. Par ailleurs, s’agissant de la prise en compte globale de cette nouvelle crise des sargasses, la Présidente du Département a écrit un courrier au Premier ministre dans lequel elle lui demande une intervention significative de l’Etat allant au-delà des crédits d’acquisition de matériel annoncés hier par le sous-préfet de Pointe-à-Pitre.

Échouage de sargasses

Dans ce courrier, Josette BOREL-LINCERTIN rappelle qu’en 2015, le Gouvernement VALLS avait mobilisé 1,6 million d’euros afin de permettre le recrutement d’une centaine de personnes en contrats aidés pour renforcer les équipes des communautés d’agglomération chargées du ramassage des algues.

La Présidente du Département réitère également la demande d’une majorité d’élus de Guadeloupe d’une reconnaissance de catastrophe naturelle pour les communes les plus touchées.

Sargasses - Synthèse hebdomadaire de la DEAL