Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, par souci de sécurité sanitaire, décide la suspension de la commercialisation et des exportations de plusieurs références de produits de nutrition infantile, fabriquées en 2017 sur le site de Craon par le groupe Lactalis Nutrition Santé (LNS)

A la suite du signalement, le 2 décembre 2017, d’un nombre inhabituel de souches de « Salmonella Agona » identifiées par le Centre national de référence chez de jeunes enfants âgés de moins de 6 mois, les investigations ont permis d’identifier et de confirmer le lien de ces contaminations avec la consommation de produits de nutrition infantile issus des chaînes de production du groupe LNS.

Le 2 décembre 2017, le groupe Lactalis Nutrition Santé, informé de la survenue de 20 cas de salmonellose chez des enfants âgés de moins de 6 mois ayant consommé ses produits, avait annoncé le retrait et le rappel de 12 références de laits infantiles produits sur ce même site.

Une enquête menée dans l’entreprise 

Des investigations ont été menées par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes et la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations de la Mayenne. Elles visaient à vérifier que le groupe LNS met en œuvre les mesures appropriées de gestion du risque. Des prélèvements pour analyse ont, en outre, été effectués dans l’environnement de la chaine de fabrication.

L’ensemble de ces éléments ont conduit le ministre à considérer que les mesures prises par l’entreprise n’étaient pas de nature à maitriser le risque de contamination de produits destinés à l’alimentation d’enfants en bas-âge. Il a donc ordonné le 9 décembre la suspension de la commercialisation et des exportations ainsi que le rappel de plusieurs références de produits de nutrition infantile fabriquées depuis le 15 février sur le site LNS de Craon (53). Un retrait et un rappel complémentaires de lots supplémentaires ont été réalisés par la suite par le groupe LNS.

 

1 COMMENT