CARIMOOV et Guadeloupe Excellence ouvrent la Caraïbe aux étudiants

1
1933
Des étudiants heureux

Cap vers la Caraïbe pour les étudiants guadeloupéens, en effet, outre les bourses et aides à la mobilité vers le Québec, la Région Guadeloupe élabore 2 nouveaux programmes phares en matière de mobilité étudiante.

CARIMOOV et Guadeloupe Excellence sont deux nouveaux dispositifs d’accompagnement régionaux en faveur de la mobilité des étudiants dans l’espace Caraïbe-Amérique élaborés en partenariat avec le pôle Guadeloupe de l’Université des Antilles. Ils seront mis en place sur la période 2018-2019.

CARIMOOV

Ce programme permettra aux étudiants guadeloupéens de suivre une formation universitaire dans un pays de la zone Caraïbe, en étant assuré de la certification de leurs diplômes obtenus. Ce programme est également accessible dans le sens inverse, c’est-à-dire aux étudiants caribéens voulant étudier en Guadeloupe.

Une étudiante heureuse

Guadeloupe Excellence

Le dispositif visera à garantir aux meilleurs étudiants guadeloupéens, des stages longs dans le domaine de la « veille économique » dans la Caraïbe, à l’issue de leur formation initiale. Cela permettra ainsi à ces étudiants de bénéficier d’une expérience à haute valeur ajoutée, tout en aidant les entreprises guadeloupéennes à renforcer leur positionnement dans ces pays.

Des idées qui ne datent pas de hier

Selon l’un des membres-fondateur de l’association COntacts et REcherches CAraïbes (CO.RE.CA), « c’était en partie le combat que j’ai mené dans les années 80, avec l’Association pour le Développement des Rencontres et Échanges entre Étudiants de la Caraïbe (ADREEC). Malheureusement à l’époque, ni à l’UAG, dans les instances politiques, il n’y avait pas la volonté politique d’une véritable coopération régionale Caraïbe étudiante. Pourtant, une convention de coopération avait été signée dans ce sens, entre le CUAG, et l’Université des West Indies, fin des années 70. Elle est restée lettres mortes alors que déjà, elle prévoyait tout ce qu’il était possible en matière d’échanges universitaires ! »

Source : Diana Perran, Vice-présidente de la commission « Affaires Européennes, Coopération et Université »