Le jeudi 11 février 2021 se déroulait le « Grand Forum Citoyen » organisé par la Région Guadeloupe. Le Dr en pharmacognosie, Henry Joseph, présent lors de l’événement annonça une nouvelle qui secoua l’archipel et le reste de la caraïbe. Le scientifique a affirmé que l’herbe à pic ou zèb a pik aurait les capacités pour permettre de lutter contre les virus émergents à ARN et notamment le Covid-19.

Le jeudi 11 février 2021 restera gravé dans l’histoire de la Guadeloupe. Alors que nous vivons un événement sanitaire d’envergure mondiale, une équipe de scientifiques guadeloupéens démontrent l’efficacité de l’extrait de l’herbe à pic ou zèb a pik sur l’immunité innée. Cette plante endémique de la Caraïbe à la possibilité de lutter contre les virus émergents à ARN et notamment le Covid-19.

Lire l’article : SMO Solar Process une technologie qui place la Guadeloupe sur la carte mondiale de l’innovation

Une découverte majeure

Interviewé par Éclair TV, le Dr Joseph revient sur sa découverte, « tous les chercheurs se sont intéressés au vaccin. Notre stratégie nous a conduits à ne pas nous focaliser sur le virus, mais davantage à la cellule hôte. C’est ainsi que nous avons découvert qu’il existe une voie métabolique dans la cellule. Quand vous bloquez une voie métabolique où le virus est obligé de passer pour se démultiplier, c’est comme si vous mettiez un masque dans la cellule. C’est ce que nous avons réussi, avec des moyens très modestes. On ne s’est pas intéressé à l’immunité adaptative avec les vaccins. On a ciblé l’immunité innée ».

Héritage ancestral

« Je suis très ému, parce que je pense à mes ancêtres qui ont souffert et qui nous ont laissé ce savoir qu’on a tendance à dénigrer. Et pour ce savoir, je leur dis merci. Je suis fier d’être guadeloupéen. Aujourd’hui, la planète devra compter sur la Guadeloupe » a-t-il affirmé en conclusion de son entretien.

« Les docteurs Henry JOSEPH et Damien BISSESSAR avec le laboratoire PHYTOBOKAZ viennent avec cette découverte, pour laquelle ils ont déposé un brevet, de démontrer que les savoirs ancestraux et les connaissances empiriques de nos ancêtres sur les plantes de notre biodiversité sont une source incroyable de richesses » selon le Mouvement International Réparations Guadeloupe.

Le laboratoire Phytobôkaz

Basé au cœur de la riche végétation de Gourbeyre, le laboratoire Phytobôkaz propose des produits dont les actifs sont puisés dans la flore locale. Cette activité crée des emplois qualifiés et participe à la diversification des activités agricoles. Fort de son développement, le laboratoire a intégré à partir de 2006 des collaborateurs spécialistes de leur domaine : Phytochimie, Pharmacognosie, Cosmétologie et Contrôle Qualité.

Zèb a pik

Les vertus de cette plante sont connues depuis très longtemps. Il y a plus 5000 ans, en Amérique Centrale, les Mayas l’utilisaient déjà pour faire face à la saison froide. En Guadeloupe, elle est utilisée depuis 170 ans pour soigner les refroidissements. Dans le reste de la Caraïbe, on l’utilisait également pour lutter contre les fièvres, les rhumes et les toux.