Les Caraïbes font appel à la blockchain pour attirer plus de touristes

0
3812

Les Caraïbes misent sur les devises virtuelles pour dynamiser l’économie du tourisme. L’agence de développement touristique des Caraïbes (ADTC) a mis en place un accord avec Bitt Inc., une entreprise de fintech basée à la Barbade. Cette entente a comme objectif d’offrir de nouveaux moyens de paiement plus flexibles aux consommateurs grâce aux cryptomonnaies.

Les monnaies digitales : un nouvel instrument financier

© Pixabay
L’invention du Bitcoin (BTC) qui remonte maintenant à 10 ans a permis de faire découvrir la blockchain, une technologie qui a de nombreux avantages. Entre autres, elle permet d’effectuer des transactions d’une personne à une autre sans qu’aucun intermédiaire n’intervienne. Le but ultime est de remplacer l’industrie bancaire par les monnaies virtuelles. De plus, certaines types de blockchain, comme l’Ethereum (ETH), ont été spécifiquement conçus pour permettre la création d’applications décentralisées, dont les informations sont traitées par un réseau d’ordinateurs plutôt que par des serveurs.
Pour permettre à la blockchain d’être fonctionnelle, des devises cryptographiques comme l’Ethereum font appel à un processus appelé « minage ». En fait, chaque mineur qui met son ordinateur au travail reçoit une compensation financière sous forme de jetons ETH. Toute personne qui veut s’aventurer dans le minage Ethereum doit toutefois se doter de l’équipement approprié. En règle générale, les mineurs ont un ordinateur performant et sont munis de cartes graphiques assez récentes comme les modèles RX470 et RX480. Notons qu’une mémoire graphique d’au moins 3 Go est recommandée.

Favoriser le tourisme à l’aide des monnaies cryptographiques

L’industrie touristique des Caraïbes est évaluée à 50 milliards de dollars en matière de PIB. Il n’y a pas de doute, il s’agit d’un véritable pilier économique dans la région.

Les services financiers basés sur la blockchain et les cryptomonnaies peuvent potentiellement nous aider à atteindre plus rapidement nos objectifs sur des programmes et activités touristiques spécifiques

a déclaré Hugh Riley, secrétaire général de l’ADTC.

près de la moitié des habitants des îles n’ont pas de compte en banque !

Entre autres, l’accord vise à permettre aux voyageurs de réserver certains produits et services touristiques à l’aide de cryptodevises. Cette initiative ne fera néanmoins pas de miracle, car de nombreux citoyens français originaires des départements d’outre-mer s’indignent du coût des billets d’avion lors des périodes de fréquentation forte.
Alors que des pays comme la Guadeloupe mènent des efforts pour encourager les Nord-Américains à venir visiter leur pays, la blockchain est perçue comme une technologie pouvant accroître l’attractivité économique des Caraïbes. Par ailleurs, la région a un avantage marqué à encourager l’adoption des tokens digitaux. Selon un rapport de la Banque mondiale datant de 2015, près de la moitié des habitants des îles n’ont pas de compte en banque. La démocratisation des cryptos dans la région pourrait donc non seulement permettre aux résidents d’avoir accès à un instrument financier, mais aussi de diminuer le coût élevé de la conversion de devises pour les importations et les exportations.

En somme, le partenariat entre l’ADTC et Bitt Inc. pourrait donner un nouvel élan à l’économie locale des Caraïbes, et ce, autant sur le plan social que touristique. Bien que cette entente ait un engagement d’une durée de trois ans, les parties sont libres de la prolonger si elles y consentent.