Le conseil départemental de sécurité civile de Guadeloupe s’est réuni. L’objectif était d’échanger et d’améliorer les mesures de prévention et la gestion des risques avec d’autres acteurs du secteur. Les ravages provoqués par l’ouragan Irma poussent et à juste titre les autorités à améliorer leur protocole.

Le spectre de ce cyclone dévastateur réside encore dans un grand nombre d’esprit. Les traumatismes engendrés par ce phénomène sont indéniables. Ainsi, lors de cette rencontre, était réunie les services de l’État, des services de secours, des collectivités territoriales ainsi que des associations agréées dans le domaine de la prévention et des secours.

Améliorer les consignes diffusées lors des alertes

A partir des retours d’expérience et des remontées des ateliers des Assises des outre-mer, il s’avère que le code couleur des alertes cyclonique (jaune, orange, rouge, violet et gris) n’est pas toujours bien appréhendé par la population en particulier sur les consignes de circulation et les obligations des agents accomplissant des missions d’intérêt général. Un travail est en cours pour clarifier ce code couleur, en lien avec la préfecture de la Martinique.

Capacités d’hébergement et d’abris sûrs en cas de crise

Les retours d’expérience des évènements cycloniques ont fait ressortir que les abris sûrs, relativement nombreux, ne sont pas toujours adaptés. Un travail va être mené avec les communes pour qu’elles anticipent et garantissent la sécurité et un confort, même relatif en temps de crise. Une réflexion générale est également lancée sur les capacités d’hébergement dans les communes en cas de crise nécessitant des évacuations massives.

L’approvisionnement en eau potable

Au vu des impacts subit par nos voisins, l’idée émise fut la mise en œuvre d’un plan spécifique sur le sujet. En effet, l’objectif principal d’un plan ORSEC « distribution des réseaux d’eau » est d’assurer, la production d’eau et sa distribution à la population et aux services des secteurs les plus sensibles comme les hôpitaux.

Préparer l’exercice Caribwave du 15 mars 2018

Caribwave est un exercice international organisé par le groupe intergouvernemental de coordination du système d’alerte au tsunami et aux risques côtiers de la zone caribéenne dont la Guadeloupe fait partie. L’exercice se déroulera le jeudi 15 mars et portera sur la diffusion de l’alerte tsunami avec l’évacuation de certaines plages et bourgs, encore à déterminer. Des itinéraires d’évacuation vers des zones refuges seront également testés à l’occasion de cet exercice.