Un tour d’horizon de nos richesses et de leur impact dans l’archipel.

La Guadeloupe a toujours été une terre favorable aux productions agricoles à l’élevage, mais aussi à l’activité maritime. Elles ont participé au développement de l’archipel et à son identité, jusqu’à nos jours.

La filière agricole

En raison des stigmates de son histoire, la Guadeloupe à développer une grande partie de son économie vers l’agriculture. En effet, elle est un secteur qui embauche 12 % de la population chez les actifs contribuant à 6 % du produit intérieur brut régional.

Les productions agricoles de l’île ne sont pas en mesure de répondre au besoin globale des habitants ainsi les importations représentent 90 % de la consommation. Une statistique révélatrice de l’urgence de la situation.

champs de canne à sucre
La canne à sucre et la banane sont exploitées sur un tiers de la superficie de notre région. Leur exploitation comme les surfaces de production est à la baisse. L’agriculture concède un pas en avant et deux pas en arrière. Près de 7 000 hectares situés principalement dans le sud Basse-Terre, sont malheureusement pollués par la chlordécone. Un fléau qui a rendu les terres inexploitables pour quelques décennies. Par ailleurs, cette pollution touche également la mer.

Les filières de la pêche, des affaires maritimes et de l’aquaculture

La pêche est une activité d’avenir. La demande est forte, les Guadeloupéens étant de grands consommateurs de poissons 40 kg par an et par personne. La filière pêche en cours de structuration à un potentiel de développement important. Est-elle suffisamment séduisante pour la jeunesse ?

aquaculture
L’aquaculture, qui regroupe toutes les activités de production animale ou végétale en milieu aquatique, représente également une activité prometteuse.

Nous avons encore du chemin avant d’atteindre notre auto suffisance. Les citoyens et les élus doivent proposer des solutions concrètes et collaboratives afin de sortir de ce constat. Des démarches encourageantes existent comme la petite agriculture familiale en Guadeloupe. Elle doit être valorisée tout en respectant son fonctionnement et ses valeurs.

3 COMMENTAIRES