L’Agence de Santé de Guadeloupe, Saint-Martin, Saint Barthélemy assure le contrôle sanitaire régulier de l’ensemble des zones de baignade déclarées en Guadeloupe et dans les deux collectivités d’Outre-Mer : Saint-Martin et Saint Barthélemy.

En Guadeloupe, à Saint Martin et Saint Barthélemy, la saison balnéaire est ouverte toute l’année. Le contrôle sanitaire se compose : d’un suivi régulier sur le terrain, de prélèvements d’eau réalisés à chaque contrôle, de l’interprétation sanitaire des résultats d’analyses. Ces analyses sont réalisées par l’Institut Pasteur de Guadeloupe, laboratoire agréé par le ministère de la santé.

Deux paramètres bactériologiques, indicateurs de la qualité de l’eau, sont recherchés : Streptocoques fécaux et E.Coli. Sur le terrain un contrôle visuel est effectué : transparence, présence de mousses artificielles, de résidus goudronneux, de verre, de plastique ou autres.

Les résultats

Les résultats de Guadeloupe, Saint Martin et Saint Barthélémy 26 communes concernées et 2 Collectivités d’Outre-Mer (COM) : 2140 prélèvements, 130 sites de baignade référencés au niveau européen : 112 sites en mer, 18 sites en rivière, 97 % des baignades sont conformes aux normes européennes.

Les résultats de l’Archipel Guadeloupe 1735 prélèvements, 103 sites de baignade en mer et en rivière, référencés au niveau européen ; En référence aux résultats des quatre dernières années, 78 % des baignades classées en qualité excellente, 13 % sont de bonne qualité, 5% de qualité suffisante, 3 % de qualité insuffisante, 1% est non classé.

Le site de Dolé, classé en qualité insuffisante l’année précédente, a été interdit à la baignade et vidé sur une partie de l’année. Aussi les prélèvements n’ont pas été réalisés.

Evolution des sites et résultats sur plusieurs saisons

Trois sites de baignade sont classés en qualité insuffisante au regard des résultats des quatre dernières saisons, du 1er octobre 2012 au 30 septembre 2016 : Anse Mire à Terre de Haut aux Saintes, Les Basses à Grand Bourg à Marie Galante, Viard à Petit-Bourg ; En conséquence, la baignade des trois sites classés en qualité insuffisante doit être interdite ou déconseillée par le responsable de la baignade (maire) pour la saison suivante.

En Guadeloupe, jusqu’en 2012, il n’y avait aucun site classé en qualité insuffisante, en 2016, trois y figurent. De plus, Dolé, Vallée Verte et Valombreuse restent en surveillance renforcée puisqu’ils étaient classés en qualité insuffisante la saison précédente.

Quelques éléments sur la saison en cours

750 prélèvements ont été réalisés entre le 1er octobre et le 28 février. On note sur cette période 23 non conformités dont 2 à Saint Barthélemy. Ainsi 97% des prélèvements sont conformes. Le site d’Anse à Sable à Bouillante fait l’objet d’une interdiction de baignade au regard d’une série de mauvais résultats et dans l’attente d’un retour durable à une situation conforme.

Les Sargasses, retour au calme en 2016

Des premiers échouages observés début avril 2017. En 2016, une accalmie a enfin pu être observée suite aux échouages massifs des deux années précédentes. Sur le territoire la vigilance reste de mise, puisque l’évolution du phénomène n’est pas connue sur les prochaines années.

Par ailleurs, il semble que depuis quelques semaines les sargasses font de nouveau leur apparition sur nos côtes. La surveillance des échouages par les différents acteurs continue afin de mettre en œuvre les actions préconisées lors des précédents épisodes.

1 COMMENT