Aujourd’hui tous les diabétiques ont la possibilité de connaître leur glycémie, sans être contraints de devoir se piquer l’extrémité du doigt pour appliquer une goutte de sang sur la bandelette réactive de leur glucomètre.

Les dysfonctionnements du pancréas

Le pancréas est ce petit organe qui permet à notre organisme d’assimiler le sucre présent dans notre alimentation, en sécrétant de l’insuline. L’insuline agit comme un régulateur et nous permet de conserver un taux de sucre correct (entre 0.70 et 1,20 grammes par litre de sang chez une personne non atteinte de diabète). Lorsque le taux de sucre d’une personne non atteinte de diabète est supérieur à 1,40 elle est en hyperglycémie. Le pancréas libère alors la quantité d’insuline nécessaire pour revenir à un taux normal. A l’inverse, lorsque le taux de sucre est inférieur à 0.70, elle se trouve alors en hypoglycémie. Cette fois-ci le pancréas libère du glucagon afin de faire remonter la glycémie à son niveau optimal.

Lorsque le pancréas ne remplit plus ou partiellement ses fonctions, il ne diffuse plus suffisamment d’insuline pour réguler le sucre (ou les glucides) présents dans notre organisme, et on finit par se retrouver avec des glycémies bien supérieures ou inférieures à la norme. Il existe deux types de diabète :

  • Le diabète de type I

    Il est caractérisé par un dysfonctionnement total du pancréas qui ne remplit plus ses fonctions, et ne diffuse plus du tout d’insuline. Les diabétiques de type I sont donc obligés de se piquer régulièrement ou d’utiliser une pompe à insuline pour s’injecter le dosage qui régulera leur glycémie.

  • Le diabète de type II

    Il se manifeste par un dysfonctionnement partiel du pancréas qui ne diffuse plus une quantité d’insuline suffisante pour réguler le taux de sucre. Ces diabétiques ne sont pas obligés de se piquer. Dans ce cas de figure on parle aussi de diabète de type gras.

L’importance de la surveillance glycémique chez les diabétiques

Les deux évolutions de la maladie nécessitent que l’on surveille de près l’évolution de la glycémie tout au long de la journée. Pour mesurer le taux de sucre présent dans le sang d’un individu on utilise un lecteur glycémique accompagné de bandelettes réactives et d’un stylo piqueur. Il faut ensuite se piquer le bout du doigt à l’aide du stylo piqueur, puis appliquer la goutte de sang sur la zone prévue à cet effet. Au bout de quelques secondes on finit par obtenir le résultat de la glycémie. Il est très important pour un diabétique de surveiller sa glycémie, car c’est en fonction de ses résultats qu’il pourra sereinement ajuster le dosage de son injection d’insuline, ou encore anticiper un « resucrage » avant un effort physique pour les plus sportif d’entre nous ! Vous pouvez très facilement imaginer les inconvénients d’un tel système : cela nécessite des aiguilles, des bandelettes réactives et parfois les piqûres peuvent être douloureuses. Lorsque l’on sait qu’un diabétique doit se contrôler au moins 4 fois par jour, le processus peut paraître assez contraignant, surtout pour les enfants et les personnes âgées.

Le capteur Freestyle Libre, un glucomètre développé par les laboratoires Abbott

Le capteur Freestyle libre et son lecteur glycémique – Système flash d’autosurveillance du glucose

Depuis plus de 65 ans, Abbott aide les français à vivre en meilleure santé grâce à une gamme diversifiée d’outils de diagnostic et de dispositifs médicaux pour le traitement du diabète, et des maladies cardio-vasculaires. Il y a un peu plus de deux ans, les laboratoires Abbott ont développé un capteur qui ne nécessite plus de se piquer à chaque fois que l’on souhaite connaître sa glycémie. Très facile à installer, une fois le dispositif mis en place, contrôler sa glycémie devient un vrai jeu d’enfant.

Contrairement aux glucomètres traditionnels qui fonctionnent grâce au prélèvement capillaire, le capteur FreeStyle Libre mesure les taux de glucose dans le liquide interstitiel. Il peut être porté pendant un maximum de 14 jours. Le lecteur qui accompagne le FreeStyle Libre affiche les données recueillies par le capteur et conserve jusqu’à 90 jours de données. Pour obtenir un panorama complet des résultats glycémiques sur les 3 derniers mois, le capteur doit être remplacé tous les 14 jours et être scanné au moins une fois toutes les 8 heures.

L’Application FreeStyle LibreLink

L’application FreeStyle LibreLink peut remplacer le lecteur FreeStyle Libre. Vous pouvez donc scanner votre capteur FreeStyle Libre en utilisant l’application mobile FreeStyle LibreLink et/ou le lecteur FreeStyle Libre.

A qui s’adresser pour bénéficier de ce dispositif ?

les achats en ligne ne seront pas remboursés

La prescription de ce dispositif doit être assurée par un diabétologue, ou par un pédiatre expérimenté en diabétologie. Son renouvellement peut par la suite être assuré par votre médecin traitant. De plus, pour qu’elle soit prise en charge, la délivrance du Freestyle Libre ne pourra se faire qu’en pharmacie.

Comment bénéficier du remboursement du Freestyle Libre ?

Grâce au travail et à l’acharnement de nombreuses associations, dont la Fédération Française des Diabétiques, le Freestyle Libre est pris en charge depuis le 1er juin 2017, pour les patients diabétiques. Si vous êtes concernés, le Freestyle Libre sera donc remboursé à 100% par la Sécurité Sociale, au titre de l’ALD. L’arrêté, paru au journal officiel le 5 mai, précise que la prise en charge du Freestyle Libre sera réservée « aux patients atteints d’un diabète de type 1 ou de type 2 (adultes et enfants âgés d’au moins 4 ans), traités par insulinothérapie intensifiée (par pompe externe ou ≥ 3 injections par jour) et pratiquant une autosurveillance glycémique pluriquotidienne (≥ 3/j).
Le Freestyle Libre sera « réservé aux patients ayant reçu une éducation thérapeutique, ainsi qu’une formation spécifique à l’utilisation du système flash d’autosurveillance du glucose interstitiel.»

Comme pour les lecteurs de glycémie capillaire, le lecteur est garanti 4 ans. La Sécurité Sociale vous remboursera donc 1 lecteur tous les quatre ans. Le capteur est quant à lui garanti 14 jours. La durée du port étant de 14 jours, vous pourrez bénéficier d’une prise en charge limitée à 26 capteurs par an. En cas de panne, durant la période de garantie, un remplacement standard du lecteur ou du capteur défectueux par un neuf est assuré par le fabricant dans un délai de 3 jours ouvrés. En cas de panne, veuillez contacter le numéro vert suivant : .

Quelques précautions à prendre

Ce nouveau dispositif est plein de promesses et la liste de ses avantages est également très convaincante, cependant nous vous recommandons de ne pas vous débarrasser de votre ancien lecteur glycémique pour deux raisons :

  • Des différences entre les résultats des glucomètres

    Glycémie inférieure à 0,50

    La glycémie fournit par le capteur Freestyle Libre provient du liquide interstitiel. Le résultat affiché est fiable cependant il se rapproche plus d’une tendance. Concrètement, si vous prenez votre glycémie avec un lecteur glycémique capillaire (qui nécessite une goutte de sang) et que vous le comparez à la glycémie affichée par le Freestyle Libre, vous constaterez une légère différence.
    De plus, contrairement à l’ACCU-CHEK Mobile (qui est un lecteur glycémique capillaire), si lors d’un contrôle votre glycémie est inférieure à 0,50 mg/dL le lecteur Freestyle vous affichera simplement « LO », là ou le lecteur ACCU-CHEK Mobile affichera précisément le résultat de la glycémie.

    L’explication est la suivante :

    Les glucides consommés lors d’un repas sont ensuite transformés en glucose qui circule dans l’organisme, en passant successivement du sang (vaisseaux capillaires) au liquide interstitiel, pour alimenter les cellules et les muscles. Cette circulation du glucose explique un décalage temporel entre les valeurs du glucose interstitiel et celles de la glycémie (glucose dans le sang).

    C’est également pour cette raison que les enfants devront être surveillés, assistés et encadrés par un adulte en charge de leur traitement, et formé à l’utilisation du Système FreeStyle Libre, ainsi qu’à l’interprétation des résultats. La réalisation d’un contrôle par glycémie capillaire est fortement recommandé lorsque :

    • vous constatez des fluctuations rapides de la glycémie
    • le capteur indique une hypoglycémie imminente
    • les symptômes ressentis ne concordent pas avec le résultat affiché
  • Des stocks limités et un approvisionnement compliqué

    Malgré son aspect pratique l’accès à ce capteur est devenu très difficile depuis quelques mois. De nombreux facteurs sont à l’origine de cette pénurie et l’explosion du nombre de diabétique n’y est pas étranger. L’engouement suscité par le capteur est tel que le laboratoire Abbott s’est retrouvé victime du succès de son produit. En effet le volume de la demande semble avoir largement dépassé les quantités de capteurs en stock.

    L’approvisionnement des pharmacies s’en retrouve fortement impacté. Il est d’ailleurs conseillé de demander à votre pharmacien de réserver vos capteurs à la livraison car moins de 24 heures suffisent, pour liquider le nombre de capteurs limités auxquels ont droit les pharmacies mensuellement. Dans ce dernier cas de figure, on appréciera d’avoir encore sous la main son bon vieux glucomètre.

Pour tous renseignements contactez le numéro suivant .