Découvrez les zones géographiques contaminées par la chlordécone

0
977

La cartographie de la contamination des sols par la chlordécone est désormais accessible à l’ensemble des Guadeloupéens grâce à deux types de cartes.

Ce poison fait désormais partie du quotidien. Les différents services de l’Etat établissent des outils pour analyser ses effets néfastes sur la santé des Guadeloupéens. Cartes par communes sur le site de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF) ou cartes dynamiques sur Karugeo, chacun peut désormais consulter « une cartographie très précise de la pollution des sols par la chlordécone ».

Des cartes considérées comme précisent

Vous avez la possibilité de consulter la carte de la contamination des sols par la chlordécone qui compile l’ensemble des résultats des analyses de sols réalisées par les services de l’État, de la chambre d’agriculture, de l’IREPS* via le programme JAFA* et de l’INRA*, de 2001 à 2017. Au total, ce sont les résultats de 5 033 analyses de sol, couvrant une superficie de 3 136 hectares, qui sont représentés. Cette carte est accessible sous la forme de cartes communales, sur le site de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt : http://daaf.guadeloupe.agriculture.gouv.fr/. Elle est aussi représentée sous la forme d’une cartographie dynamique sur « Karugeo », le site d’informations géographiques de la Guadeloupe : http://www.karugeo.fr

carte des zones géographiques contaminées par la chlordécone

Des constats qui restent inquiétants

Pour chaque classe de contamination, sont précisées les productions agricoles qui sont possibles sur les parcelles analysées. Selon les analystes, « de nombreuses productions agricoles peuvent en effet être conduites sans danger sur des terrains contaminés ». « D’autres nécessitent par contre une absence ou une faible présence de chlordécone ». Peut-on réellement cultiver une terre polluée par un pesticide qui se révèle être également un perturbateur endocrinien ?

Une actualisation de cette carte est d’ores et déjà prévue afin d’ajouter les dernières analyses de sols réalisées, d’une part, par le programme JAFA (2016 et 2017) et, d’autre part, par Le Bureau de recherches géologiques et minières, ces dernières données étant actuellement en cours de traitement. Elle fera ensuite l’objet d’une mise à jour annuelle.

La réactivité des pouvoirs publics et les moyens mis en placent face à cette catastrophe écologique de grande ampleur, sont-ils à la mesure des inquiétudes de la population ?

*IREPS : Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé
*JAFA : Programme des jardins familiaux
*INRA : Institut national de la recherche agronomique