Colossatron Massive World Threat

1
2914


Offert en application gratuite par l’Apple Store il y a quelques jours, ce petit jeu des studios Halfbrick (Ninja Fruit, Jetpack Joyride) vous permet de passer du côté des méchants. Dans Colossatron Massive World Threat,  vous construisez et dirigez un serpent robotique à tête de dragon afin de détruire ville après ville toute une planète ! Le but du jeu : faire un maximum de dégâts pour récupérer des bonus, développer votre engin et tout détruire sur votre passage.

A chaque début de niveau Colossatron s’écrase dans une ville que vous devrez détruire, des modules de différentes couleurs font aléatoirement leur apparition et il faut les assembler pour agrandir et renforcer votre machine de guerre. Assembler côte à côte des modules de couleurs identiques les feront fusionner et créer une machine de même type, plus puissante. Accoler des modules de couleur primaires compatibles créera une arme ou un bouclier d’un nouveau type. Réalisez les combinaisons les plus efficaces pour tout raser. L’occasion de revoir ses combinaisons de couleurs primaires tout en détruisant l’humanité.

Colossatron allie un gameplay simple à un concept original qui, malgré des niveaux répétitifs, et des phases de jeu parfois trop brouillon, vous fera agréablement passer le temps. On adore la présentation en mode journal de 20h catastrophe en introduction et en fin de niveau, on se sent redoutable et indestructible ! Le jeu contient des achats intégrés, permettant d’acheter des améliorations, mais il est possible de finir le jeu sans faire de dépenses, ce qui est un gage de qualité dans les « freemium ».

 

APERÇU DE REVUE
Impression générale
Jouabilité
Durée de vie
Design
Difficulté
Scénario
Article précédentSplatoon 2 : attention ça (re)tâche
Article suivantTHOR 3 : RAGNAROK
Souvent accusée de mettre la vie sur pause pour jouer aux jeux vidéo, j'ai trouvé refuge chez Guadeloupe Actu où je peux partager avec vous l'une de mes passions les plus chronophages. A "panem et circenses" je réponds "mango et ludos", l'un des deux devant être, bien sûr, consommé avec modération.

1 COMMENTAIRE