Splatoon 2 : attention ça (re)tâche

0
2208
Splatoon 2 Guadeloupe Actu 1

Sorti à la fin du mois de juillet 2017 sur Nintendo Switch, Splatoon 2, pré-commandé par la rédaction dès son annonce lors du Nintendo Direct, avait commencé par nous donner une désagréable impression de « trop déjà vu » avec son mode aventure, seulement 2 ans après la sortie du premier opus. Heureusement, les modes en ligne de Splatoon 2 nous ont fait revoir notre position. Après 2 festivals, de bonnes bastons en ligne et une bonne cinquantaine de Salmon Run, l’équipe de Guadeloupe Actu vous donne son avis.

Le principe du jeu

Splatoon 2 est un jeu de paintball et propose comme son prédécesseur un mode aventure en solo et un mode d’affrontement en ligne multijoueurs, où vous incarnez un inkling, une créature calamar antropomorphique. Chaque inkling est équipé d’une arme (à choisir parmi tout un arsenal) qui lui permet d’encrer les surfaces qui l’entourent de sa couleur, et est vulnérable aux couleurs des autres (monstres ou inkling). En mode aventure, vous progresserez en mode plateforme en combattant des ennemis à l’encre et en ramassant des items. En mode multijoueurs, vous affronterez d’autres inkling ou des salmonoïdes dans différents modes de jeu chronométrés, aux règles pré-définies.

Mode aventure : encore les poissons-charges.

Même scénario qu’au premier opus : les poissons charges qui alimentent en électricité toute la ville ont été volés, et un agent en mission pour les retrouver – qui n’est autre qu’Ayo, la moitié du duo des Calamazones de Splatoon – a disparu ! Vous devrez donc retrouver tous les poissons-charges disséminés à travers les mondes du mode aventure, avec une sélection d’armes qui tâchent bien. Chaque monde rassemble plusieurs niveaux qui renferment chacun un poisson-charge, et deux objets bonus bien cachés qu’il vous faudra trouver pour finir la map à 100%.  Bien-sûr vous devrez affronter plein d’ennemis aussi colorés que disjonctés !

Lorsque vous aurez rassemblé tous les poissons-charge d’un monde, vous pourrez accéder à son boss. Peu de nouveauté côté aventure, où vous reconnaîtrez, si vous avez joué au premier Splatoon, certains mondes, quelques ennemis et même beaucoup de musiques… Heureusement, les boss, toujours aussi loufoques et colossaux ont eu droit à un nouveau casting ! Enfin Cartouche, le vendeur d’arme volubile, vous fera tester ses nouveaux arrivages, augmentant légèrement la difficulté de certains niveaux en ne vous laissant pas le choix de votre arme.

Multijoueur en ligne et local

C’était déjà le point fort de Splatoon, et ce deuxième opus consacre définitivement la licence comme ayant l’un des meilleurs modes multijoueur en ligne de Nintendo. A l’exception de quelques problèmes de connexion lors des festivals, le mode multijoueur de Splatoon 2 est bien plus stable que son prédécesseur et reste de loin la meilleure partie du jeu. Bémol cependant : il n’est toujours pas possible de jouer à deux sur la même console (vous savez comme à l’ancienne sur le même canapé, sans internet).

Les déjà-vus

Vous retrouverez les célèbres guerres de territoire où vous pourrez encrer de vastes aires d’affrontement (l’équipe qui encre de sa couleur le plus de territoire remporte la victoire), mais aussi les défenses de zone où vous devez contrôler une ou plusieurs zones délimitées avec votre équipe en l’encrant de votre couleur. L’expédition risquée où vous devez vous approprier et protéger une plateforme mouvante, et la mission d’escorte, Bazzookarpe où vous devrez protéger l’un de vos membres d’équipe jusqu’à la zone adverse, sont aussi au rendez-vous. Certains seront contents (ou non) de retrouver des aires de jeu du précédent opus. Pour notre part, on aurait préféré avoir du 100% nouveau.

La Salmon Run, la nouveauté qui change la donne

Juste au moment où l’ont pensait que le mode multijoueur de Splatoon avait atteint son apogée, la Salmon Run fait son entrée. Le principe est simple, Mr Ours, le directeur d’une entreprise douteuse d’œufs de Salmonoïde vous propose d’aller affronter des vagues de Salmonoïdes avec jusqu’à 3 joueurs en équipiers. Mr Ours vous largue avec votre équipe sur une zone entourée d’eau et vous devrez survivre aux vagues d’invasions tout en récoltant un maximum d’œufs. Au programme des parties endiablées, un salaire de misère et quelques objets spéciaux à la clé ! La Salmon Run ravira les blasés du multijoueurs qui ont du mal à se faire une place, malgré la répartition par niveau des équipes en affrontements. Si vous préférez attaquer des monstres plutôt que d’affronter d’autres joueurs la Salmon Run est pour vous.

Les autres nouveautés

Splatoon 2 arrive bien sûr avec d’autres nouveautés : nouvelles armes, nouveaux équipements, nouveaux stages, et bien sûr de nouveaux personnages ! Contrairement à son prédécesseur, Splatoon 2 fait l’objet de mises à jours et d’ajouts de nouveaux contenus très réguliers. En espérant que Nintendo ait prévu des festivals et des bonus pour les trois prochaines années, car si le mode multijoueurs reste le point fort et l’intérêt principal de Splatoon 2, ce dernier devra se renouveler suffisamment pour maintenir un taux de fréquentation optimal (n’est-ce pas Splatoon premier du nom…).

L’application mobile Nintendo Switch, disponible au téléchargement gratuit, permet pour le moment d’utiliser le chat vocal (non testé), d’acheter des équipements exclusifs (au prix fort) et de consulter les mises à jour des niveaux du multijoueur (pratique).

 

Sources

 

APERÇU DE REVUE
Impression générale
Jouabilité
Durée de vie
Design
Difficulté
Scénario
Article précédent​APPLE « dit bonjour au futur » avec l’iPhone X
Article suivantColossatron Massive World Threat
Souvent accusée de mettre la vie sur pause pour jouer aux jeux vidéo, j'ai trouvé refuge chez Guadeloupe Actu où je peux partager avec vous l'une de mes passions les plus chronophages. A "panem et circenses" je réponds "mango et ludos", l'un des deux devant être, bien sûr, consommé avec modération.