Tram Excellence, bientôt en Guadeloupe

0
40154

Quelques jours après la journée sans voiture qui n’a pas porté ses fruits dans l’archipel. Le projet de tramway est quant à lui sur les rails.   

Ce projet est porté conjointement par le Syndicat Mixte des Transports du Petit Cul-de-Sac Marin et la Communauté d’Agglomération Cap Excellence, regroupant les communes de Baie-Mahault, Les Abymes et Pointe-à-Pitre d’une part, et d’autre part par les assemblées régionales et départementales.

Évolution de nos modes de déplacement

Le Tram Excellence est pensé pour être une révolution en Guadeloupe grâce à sa praticité, son économie et surtout son service de fonctionnement 7j/7. Sa mise en service est prévue au cours de l’année 2020.

Ce nouveau moyen de transport sera composé de 22 rames et pourra accueillir jusqu’à 16 millions de voyageurs par an. Il desservira dans un premier temps les villes de Pointe-à-Pitre, Les Abymes. Plus d’une vingtaine de stations d’arrêts sont prévues avec une distance moyenne parcourue de 135km par jour.

Le tramway constituera « l’ossature » du réseau de transport urbain. Ce dernier sera complété par le réseau de bus en cours de redéploiement et les modes de déplacements actifs (piéton, vélo).

Les objectifs

Apporter un mode de transport fiable, attractif, répondant aux besoins actuels et futurs du territoire traversé,
Faciliter les déplacements des habitants et les usagers de la zone,
Encourager l’utilisation des transports en commun,
Remplacer certaines lignes de bus par un tramway : plus rapide, plus agréable, plus fiable, plus confortable et plus silencieux,
Participer à la qualité urbaine des voies empruntées,
Accompagner les développements urbains,
Créer des emplois durables,
Renforcer les zones d’activités économiques,
Développer la mixité sociale. 

Performance  environnementale

Dans le contexte énergétique de la Guadeloupe, la pertinence environnementale du projet de tramway sera effective s’il n’induit pas d’émissions de CO2 supplémentaires. En ce sens, Cap Excellence et le SMT ont prévu :

La production d’électricité par énergies renouvelables notamment par du photovoltaïque sur les parkings relais et centres de maintenance.

L’amélioration de la performance énergétique du matériel roulant et de tous les équipements et bâtiments (à énergie positive).

L’accompagnement au changement de la population pour la transition de la voiture vers les transports en commun.