Le Groupe Jacques Gaddarkhan

Acteur économique incontournable engagé dans une stratégie de développement durable sur l’ensemble de l’archipel Guadeloupéen, depuis 1995, le groupe Jacques Gaddarkhan (GJG) est une référence dans le secteur d’activité du BTP.

C’est en collaboration avec la multinationale italienne Pizzarotti que la candidature du Groupe Jacques Gaddarkhan a été retenue lors de l’attribution du marché monumental de construction du nouveau CHU. La participation de cette entreprise à ce projet qualifié de titanesque met une nouvelle fois en évidence le niveau d’expertise du groupe Gaddarkhan dans le secteur du BTP et renforce par la même occasion le développement de ses activités.

L’impact économique et social de cette société fait d’elle un fleuron de l’industrie Guadeloupéenne, puisque malgré un important taux de chômage sur l’ensemble du territoire, les activités du groupe Gaddarkhan génèrent plus de 800 emplois directs et indirects. De plus dès l’obtention de ce nouveau marché, la direction du groupe a expressément privilégié la main d’œuvre locale pour la constitution des équipes en œuvre sur ce chantier. Ainsi, avant même le démarrage des travaux, des formations ont été proposés aux jeunes guadeloupéens afin qu’ils acquièrent les compétences requises par les différents corps de métier en charge de la réalisation de ce projet.

CHU Guadeloupe

Une prouesse technique

Une infrastructure résolument moderne sur le plan architectural, respectant les normes parasismiques et pouvant résister aux vents cycloniques. En effet, 423 inclusions rigides de pieux en béton mesurant entre 6 et 20 mètres de long assurent le maintien du sous-sol des principaux bâtiments. La hauteur des bâtiments est adaptée aux risques climatiques et autres catastrophes naturelles. En cas de séisme, des mouvements de sol pouvant avoisiner 40 cm peuvent provoquer de sérieux dégâts à la structure d’un bâtiment. En ce sens, ce n’est pas moins de 216 isolateurs antisismiques qui ont été installé sous le plateau technique de l’hôpital afin de maintenir la structure du bâtiment et garantir une continuité de service. Les architectes du projet ont également facilité l’accès et anticipé la possibilité de remplacer les isolateurs afin d’en assurer la maintenance en cas de défaillance.

En quelques chiffres

Depuis son lancement, le chantier du nouveau Centre Hospitalier Universitaire de Perrin, est le chantier de tous les superlatifs. Le nouveau CHU d’une superficie de près de 80.000 m² sera installé sur un terrain de 19 hectares, stratégiquement situé à proximité de l’aéroport. Le complexe une capacité de 618 lits. Ce chantier gigantesque comptabilisera environ 5 millions d’heures de travail auxquelles des dizaines de corps de métier du bâtiment vont participer. Avec un investissement financier de 600 millions d’euros, ce chantier est intégralement financé par l’état. Reste à préciser que les infrastructures et équipements routiers qui seront nécessaires pour permettre l’accès aux différents services. Ainsi, le conseil régional prévoit une enveloppe de 60 millions d’investissement supplémentaires pour réaliser ces travaux, là encore, la main d’œuvre locale sera favorisée. Au-delà du défi humain, les performances techniques renforcent l’exigence d’excellence attendue dans la réalisation de chantier.

Pôle d’Excellence Universitaire

Le 9 septembre 2019, en présence de Jacques Gaddarkhan, le président de la République Emmanuel Macron posait la première pierre du chantier de construction du nouveau CHU. Lors de son discours très attendu sur le site de Perrin, il a souligné la résilience et le courage dont ont fait preuve les Guadeloupéens depuis l’incendie de novembre 2017 qui a partiellement détruit l’actuel CHU. Avant de terminer en annonçant fièrement : « Nous bâtissons l’attractivité de la santé française dans les Caraïbes. Nous bâtissons un pôle d’excellence hospitalo-universitaire qui fortifiera la complémentarité avec la Martinique ». Attirant ainsi la patientèle du bassin caribéen avec l’assurance de prodiguer les meilleurs soins par un personnel soignant aussi efficace que compétent.

À terme, le nouveau Centre Hospitalier Universitaire de Perrin emploiera jusqu’à 3000 personnes et nourrit l’ambition de devenir un « véritable pôle d’attractivité pour la région des Caraïbes ». L’année 2023 annonce la promesse d’un renouveau économique et durable pour la municipalité des Abymes et la population Guadeloupéenne.

1 COMMENT