Covid-19, la Guadeloupe envisage 1000 à 1500 tests par jour jusqu’à la fin du mois de mai

1
2144

Avec le concours de l’Institut Pasteur, du CHU et des laboratoires privés d’analyse médicale, la Guadeloupe est aujourd’hui en mesure de réaliser 300 tests/jour. Une capacité qui sera rapidement et significativement renforcée avec l’objectif de 1000 à 1500 tests/jour d’ici la fin-mai.

Dorénavant, ces tests pourront être prescrits par les médecins hospitaliers et libéraux, en particulier les médecins sentinelles, à des patients peu symptomatiques suspectés d’être atteints du Covid-19. Ils permettront ainsi de tester les personnes consultant un professionnel en médecine de ville, les personnes passant aux urgences, ainsi que les personnels mobilisés sur la gestion de crise (par exemple les professionnels de santé, les forces de l’ordre ou encore les pompiers).

Concernant les individus très peu ou pas symptomatiques, seuls les personnes en sortie de quatorzaine ainsi que les résidents d’EHPAD qui présenteraient la moindre suspicion seront intégrés à ce dispositif élargi de dépistage.

Des tests à la manière d’un drive

Ainsi, plusieurs points de prélèvement sont en cours de déploiement sur l’ensemble du territoire, notamment des « drives » de dépistage mis en œuvre avec des laboratoires d’analyse médicale sur la base d’une prescription médicale et sur RDV. Ces dispositifs permettent de réaliser rapidement de nombreux prélèvements sans que les individus aient à sortir de leur véhicule, garantissant ainsi la sécurité des personnes testées et de leur préleveur.

Un premier drive a été mis en place sur le parking des Eaux Claires à Baie-Mahault le 21 avril. Cela sera reproduit à la Clinique de Choisy au Gosier, sur le parking de Biopôle à Petit-Canal et très prochainement à Basse-Terre, Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

Types de tests

Les dépistages réalisés sont de type PCR. Ils correspondent à des prélèvements nasaux permettant de diagnostiquer si une personne est malade au moment du test. Ils sont à différencier des tests sérologiques par prise de sang, permettant de rechercher des anticorps pour déterminer si une personne a déjà été malade du Covid-19.

Relire notre article : Le melon de Guadeloupe en danger

Masques autorisés à la vente

Un arrêté publié ce weekend au Journal Officiel autorise la vente de masques grand public fabriqués selon un processus industriel et répondant aux spécifications techniques applicables dans les pharmacies. Il s’agit de masques en tissu, jetables ou lavables. Cet arrêté rentre en application depuis le lundi 27 avril. Ces masques sont disponibles sans ordonnance.

Source : ARS Guadeloupe

1 COMMENT