Les artistes locaux prennent part à cet élan de solidarité qui parcourt l’île.

Nous avions vu les institutions en tous genres réagir ainsi que la classe politique. Les artistes, aujourd’hui, se manifestent et prennent la relève. Ils semblent vouloir, préserver et maintenir la mobilisation. Avec leur moyen, ils  rendent hommage en mot ou en image.

Marche solennelle 

Lors de la marche blanche, le chanteur Admiral T s’est exprimé devant la presse locale au sujet des doléances adressées à l’Etat mais aussi aux artistes qui véhiculent des messages violents au travers de leur musique.

« Nou palé osi dè misik é la en ka palé dè tout kolewg en mwen  ki ni dé pawol vyolan é ki ka difizé on mésaj ki vyolan sa twè impowtan paskè sé nou lé ga kè sé timoun la ka pwen kom ekzamp é sa twè impowtan kè a dan mésaj en nou kè nou passé i dwet konkwè si zot pa ni pon mésaj konkwè a la limit pa chanté pi to »

A noter la présence de la chanteuse Joelle Ursull et du slameur Erauss également auteur des doléances et l’un des portes paroles du rassemblement.

L’art comme haut-parleur

La plasticienne Kareine Narcisse a réalisé un portrait à partir d’une photo du jeune lycéen. On s’aperçoit sur cette peinture que la boisson que tenait Yohann Equinoxe sur l’image originelle a été remplacée par un téléphone portable. Un objet symbolisant à la fois le crime sordide, mais aussi un objet de convoitise perpétuel qui n’a pas lieu d’être.

Yohan, les artistes lui rendent hommage

L’artiste de Dance Hall Saik a mis en ligne le titre « Hommage » ou il exprime son désarroi et son envie de changement. L’interprète a d’ailleurs participé à l’édition spéciale du mercredi 14 septembre sur la première chaîne de l’archipel.

« Touché par l’événement dramatique qui a frappé la Guadeloupe ce mardi 13 septembre, je tiens à rendre hommage au jeune Yohann. Cela me touche d’autant plus qu’il porte le même prénom que moi. Rest in peace petit frère ».

Le rappeur Pon2Mik fait suite au « Freestyle contre la violence n1 » de son collègue Lyrrix (à voir sur sa page facebook, ndlr) avec le titre « RIP Yohann – Freestyle contre la violence n2 »

Le 24 juin, le chanteur Daly mettait en ligne son nouveau single, « Sang ». Ce morceau qui évoquait notre réalité et cela sans détour, nous prenait aux tripes.  Aujourd’hui, il résonne avec une ampleur sans précédent, comme un requiem.

Il s’est exprimé sur l’assassinat : le pire pour moi, c’est que demain, nous passerons à autre chose sur les réseaux! C’est un fait (mort au kilomètre) tant que ce n’est pas notre entourage proche, on ne mesure pas le mal qui est fait.

À noter que suite à cette mobilisation les artistes comme Admiral T, Saik ou encore Erauss ont été accusés de récupération.