Moonlighter : un business d’aventurier très prometteur

0
255

Donjons mystérieux et gestion de business, voilà l’intriguant mélange de genres que nous propose Digital Sun Games avec Moonlighter, fraîchement débarqué cette semaine sur Nintendo Switch. Si vous êtes à la recherche d’originalité, vous avez frappé à la porte de la bonne échoppe.

Moonlighter - Old Rynoka - Guadeloupe Acu

Un village dans le creux de la vague…

Bienvenue à Rynoka, petite bourgade qui n’attire plus grand monde depuis bien longtemps. Avant, les voyageurs se bousculaient dans ses boutiques pour y dénicher les trouvailles des aventuriers des 4 donjons – étranges ruines mystiques aux univers contrastés – situées en amont du village. Hélas, nombreux sont ceux et celles qui y ont laissé la vie en tentant de faire fortune. Suite à l’hécatombe, les donjons ont été fermés au public. À l’âge d’or des marchands de trésors et des héros de donjons a succédé une morte saison qui semble ne jamais se terminer…

Marchand ou héros, pourquoi choisir ?

Le Moonlighter

Vous êtes Will, jeune propriétaire de la plus vieille boutique du village, le « Moonlighter » ainsi que le dernier survivant de votre lignée. Votre rêve ? Ouvrir la fameuse cinquième porte des donjons, que personne n’a encore jamais franchie. Chaque nuit, vous vous glissez dans les entrailles labyrinthiques des donjons pour en rapporter des artefacts à revendre le jour dans votre boutique. Vous êtes décidé à rendre au Moonlighter sa splendeur d’antan et à percer les mystères des donjons.

Un gameplay très riche

Des donjons plein de surprises

Pour réaliser son rêve, Will devra écumer les salles aléatoires des 4 donjons et parvenir à ouvrir la cinquième porte de cet étrange site. Chaque donjon a son propre univers (golem, forêt, désert, technologie). Chaque expédition sera différente et vous confrontera à un nouvel ensemble de pièces générées de façon aléatoire (rogue-like). Les donjons de Moonlighter ne sont pas sans rappeler ceux de Binding of Isaac, le gore en moins.

Pour pouvoir vaincre les monstres qui hantent le site, il faudra faire forger et améliorer vos armes, utiliser des enchantements et faire preuve de ruse. Moonlighter ne plaira pas aux bourrins ! Il faudra faire attention à la vélocité de vos ennemis, à l’amplitude de vos parades, utiliser les obstacles et les différentes armes à vos avantages, parer, éviter… et surtout, savoir quand jeter l’éponge. Il vous sera possible de quitter les donjons grâce à des artefacts et de prendre vos jambes à votre cou si nécessaire, ou tout simplement de rentrer dès que votre sac sera plein à craquer d’items. Tomber K.O. dans un donjon vous en éjectera quasi bredouille (et pas content) alors faites bien attention ! Vous pourrez également installer des portails de téléportations pour reprendre votre aventure là où vous l’avez quittée.

Les donjons renferment les anciens campements (et dépouilles) d’aventuriers malchanceux. Lisez leurs récits, récupérez leurs objets et rassemblez les indices qu’ils ont laissés pour découvrir les secrets des origines des donjons. Ne traînez cependant pas trop longtemps au même endroit : quelqu’un ou quelque chose pourrait vous tomber dessus… On vous aura prévenus !

Soyez ordonné !

Oui, il faudra bien gérer le contenu de votre sac. Non seulement il n’est pas sans fond, mais certains items devront être placés précisément dans une partie du sac et pas ailleurs, sous peine de ne pas pouvoir les emporter. Certains artefacts ont des malus qui feront disparaître les articles entreposés dans des emplacements proches. D’autres au contraire, pourront annuler le malus d’un autre objet si vous le rangez au bon endroit. Certains ne révèleront leur nature qu’une fois en dehors du donjon… Sympathique non ?

Un business à faire tourner

C’est la deuxième partie du jeu, vendre vos trouvailles, chouchouter votre clientèle, développer votre boutique et faire prospérer le Moonlighter. Il ne suffira pas d’écouler vos marchandises. Il faudra rigoureusement les sélectionner, car certaines serviront aussi à concocter des potions ou à crafter (fabriquer des objets) et surtout en trouver le prix juste. Déposez vos articles à vendre sur vos présentoirs regardez comment les acheteurs réagissent à leurs prix. Le bon prix sera celui qui vous permettra faire tourner votre business et qui satisfera vos clients !

Vous pourrez organiser des soldes, engager de l’aide, repérer différents types d’acheteurs… les journées de ventes, bien que courtes, ne seront pas de tout repos ! Surveillez aussi vos clients, et ne les laissez pas trop faire la queue à la caisse, certains n’hésiteront pas à partir sans payer. Restez aux aguets.

Améliorez Moonlighter et sauvez Rynoka

Vous pourrez bien sûr améliorer la bicoque qui vous sert de logis et de boutique pour en (re)faire le lieu le plus prisé de Rynoka. Vous pourrez aussi investir dans l’économie locale en aidant d’autres business à s’installer et profiter du même coup de leurs services.

N’oubliez pas non plus de prendre des nouvelles des voisins et visiteurs de Rynoka. Vous pourrez apprendre à mieux connaître votre clientèle et certains auront des quêtes à vous soumettre.

De belles heures de jeu en perspective

Avec son contenu riche, ses graphismes colorés et soignés et sa bande son agréable Moonlighter vous promet de passer de belles heures de jeu. Trois niveaux de difficulté son disponibles : normale, difficile, très difficile. Il y en a donc pour tous les goûts, aussi bien pour les hédonistes que pour les assoiffés de challenge.

Moonlighter n’en est pas à son coup d’essai : il a déjà séduit de nombreux joueurs et joueuses sur PC, PS4 et Xbox One et a décroché le prix du meilleur jeu indépendant de l’année de la Game Developers Conference, le plus gros événement professionnel de l’industrie du jeu vidéo. Sa campagne Kickstarter a d’ailleurs explosé tous ses objectifs tant le concept a séduit.

Moonlighter - source - Guadeloupe Actu

Son mélange détonnant d’action, de RPG, de rogue-like et de gestion le place haut la main dans la liste des jeux incontournables de l’année. Si vous n’avez pas encore succombé, la très belle édition collector « Signature edition » est encore disponible. Mais siii, vous l’avez bien méritée.

Bon, je vous laisse, j’ai un business à faire tourner.

Sources