Pawoka, le patrimoine médicinal valorisé

4
2544

Quand l’innovation au féminin rencontre le patrimoine et la transmission.

Peu mise en avant, les femmes inventrices reviennent sur le devant de la scène. Conçu par Rachel Lollia ingénieur guadeloupéenne en communication médiation scientifique, Pawoka est une application mobile dont le but est de faire découvrir ou de redécouvrir les bienfaits des plantes locales. Ces plantes que nous croisons tous les jours et qui parfois ne représente pour nous aucun intérêt.
tisane
L’application souhaite dresser un panorama d’une extrême richesse des plantes médicinales et aromatiques présente dans la Caraïbe. Il est également question de méthodologie pour la préparation des remèdes, car certaines plantes peuvent être toxiques.

De nos jours, nous prenons de moins en moins le temps pour discuter avec les anciens. Nous perdons des savoirs qui ne pourront plus être transmis. Amadou Hampaté Ba disait qu’un vieil homme qui meure, c’est une bibliothèque qui brûle. Cette innovation permettra d’assurer la transmission et aider à la protection de notre patrimoine.

La préservation de notre bio diversité est d’une grande importance non seulement pour les générations futures. Elle est porteuse d’emploi et  indéniablement une aubaine pour notre économie.

Une application encore en développement, mais qui nous a totalement séduits notamment par sa rubrique affections. Elle vous permettra en fonction de vos symptômes, de votre âge de trouver la plante qui vous convient afin de vous soigner.

Rappelons également l’initiative du docteur Henri joseph et son laboratoire Phytobôkaz spécialiste des médicaments d’origine animale et végétale qui auront su faire naitre dans les esprits des projets comme celui-ci. Cette réalisation aura également reçu le soutien de l’Association pour les plantes médicinales et aromatiques de Guadeloupe(APLAMEDAROM).

Pawoka redonne la place que méritent nos « rymèd razyé » tout en étant un outil accessible à tous et simple d’utilisation. Etant toujours connecté à nos smartphones, nous ne pourrons plus faire acte de méconnaissance. Chacun aura la bienveillance d’une grand-mère à portée de main.

 

4 COMMENTAIRES