Le mois de janvier annonce comme à chaque début d’année des changements dans notre quotidien sur le plan social ou économique. Nous vous présentons quelques évolutions auxquelles nous devrons nous habituer.

Economie

  • Diminution des prix à la pompe et du gaz

Le litre de super sans plomb passe à 1,39 € (-2 cts), celui du gazole route reste stable à 1,21 €, la bouteille de gaz à 21,37 € (- 29 cts). On constate également une baisse des cours de l’essence (-4%) et du diesel en raison d’un ralentissement de la demande de ces produits en Europe.

  • Revalorisation du salaire minimum de croissance (SMIC)

Le SMIC vient de subir une revalorisation : de 1,24 %. Ainsi, il passera de 9,76 euros brut de l’heure à 9,88 euros. « Pour une personne travaillant à temps plein, [cela représente] une augmentation de 20 euros par mois de janvier à septembre, puis de 35 euros, à partir du 1er octobre », a expliqué le ministère dans un communiqué.

  • Amendes

Les villes vont fixer elles-mêmes le tarif du stationnement ainsi que le montant du forfait remplaçant l’amende, les infractions étant désormais dépénalisées.

  • Chèque énergie

Les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz sont remplacés par le chèque énergie. Il devrait aider 4 millions de ménages en situation de précarité à payer leurs factures. D’un montant moyen de 150 euros en moyenne en 2018, il sera versé au printemps.

Santé

  • Onze vaccins deviennent obligatoires

Chez les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, les vaccins qui sont obligatoires sont ceux qui les protègent des maladies suivantes : Coqueluche, Diphtérie, Haemophilus influenzae b, Hépatite B, Méningocoque C, Pneumocoque, Rougeole, Polyomyélite, Oreillons, Rubéole et le Tétanos. Chez les enfants nés avant le 1er Janvier 2018, les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite aux âges de 2, 4 et 11 mois sont obligatoires et sont exigés pour l’entrée en collectivité. Dans le but de veiller aux traitements qui sont inoculés à vos enfants, pensez à demander à votre médecin la liste des composants de ces vaccins.

  • Lutte contre l’obésité infantile

Afin de lutter contre le phénomène de l’obésité infantile qui prend d’année en année une ampleur considérable, les publicités seront dorénavant interdites avant, pendant et après la diffusion de programmes de jeunesse pour les enfants de moins de douze ans sur les chaînes du service public. C’est une nouvelle qui ravira bon nombre de parents.

Social

  • Disparition du RSI

Les indépendants bénéficieront de deux baisses de cotisations (-2,15 points sur les cotisations famille, et exonération accrue des cotisations d’assurance maladie et maternité). Une « période transitoire » de deux ans est prévue pour intégrer les indépendants au régime général.

  • Début de la suppression de la taxe d’habitation

Le changement ne sera réellement palpable qu’à la fin de l’année 2018, au moment de payer la taxe d’habitation, mais environ 85 % des ménages (les 15 % restants ne payant déjà pas de taxe d’habitation) verront cet impôt diminuer d’un tiers en 2018. Il sera encore réduit en 2019. Emmanuel Macron a confirmé, samedi 30 décembre, vouloir supprimer la taxe d’habitation pour l’ensemble des ménages en 2020.

  • Transport

Les entreprises de plus de 100 personnes auront à présenter un « plan de mobilité » concernant leurs salariés. Objectif: favoriser les modes de déplacement doux, comme le vélo.