Le département engage de nouveaux travaux

0
1324

Après la rédaction des opérations prioritaires pour le plan de sécurisation de l’Alimentation en Eau Potable (AEP) en 2014/2015, le Conseil Départemental passe la vitesse supérieure pour les travaux de mise aux normes des vieux réseaux et chantiers de production d’eau potable.

L’État, la Région et le Conseil Départemental se sont mis d’accord pour appliquer le plan de sécurisation de l’AEP de la Guadeloupe jusqu’au bout. La présidente du Conseil, Josette Borel-Lincertin, a même déclaré faire du dossier de l’eau une priorité durant son mandat. Des propos rappelés récemment par les collectivités afin d’accélérer l’engagement des travaux. L’objectif est d’en finir avec les coupures d’eau d’ici peu.
Les travaux pour la restauration de l’eau potable

L’investissement prévu pour ces travaux est estimé à 13,8 millions d’euros, une somme déboursée par le Conseil Général via l’Office de l’Eau de la Guadeloupe (OEG), accompagné d’une participation de 2,5 millions d’euros venant du Conseil Départemental. Les communes ciblées sont celles qui sont les plus exposées aux coupures ainsi que celles dont les circuits de distribution ne sont plus adaptés :

  • Deshaies (Bourg, Fort Royal, Ferry), 5.8 km de réseaux
  • Bouillante (Plateau Thomas) et Vieux-Habitants (Géry, Le Bouchu), 4.5 km de réseaux
  • Capesterre-Belle-Eau (Ilet Pérou, Cambrefort, Marquisat), 4.5 km de réseaux
  • Gosier et Sainte-Anne (Mare-Gaillard, Fond Thézan, Bourg), 8 km de réseaux
  • Gosier et Sainte-Anne (Douville, Bois Jolan, Faraux), 4 km de réseaux
  • Sainte-Anne et Saint-François (Chateaubrun, Boivin, Blonval), 5.5 km de réseaux
  • Petit-Bourg (Bergette, Carrère et Viard), 4.5 km de réseaux

La fin des travaux pour l’ensemble de ce programme est prévue d’ici la fin de l’année 2016. En parallèle, des travaux pour la réhabilitation de l’unité de production d’eau potable de Montval, la construction d’une unité de production d’eau potable de 200 m3/h à Saint-Louis de Marie-Galante, ainsi que des travaux de renouvellement des réseaux de distribution à Capesterre de Marie-Galante et Sainte-Anne sont entamés. Un chantier qui devrait s’achever vers le deuxième semestre 2017, pour un coût estimé à 4.5 millions d’euros dont une participation du Département à hauteur de 840.000 euros.