Le basketteur Guadeloupéen Rudy Gobert l’homme fort de l’équipe Utah Jazz

0
974

Gobert a signé fin décembre 2020 une prolongation de contrat record pour un Français en NBA avec 205 millions de dollars sur cinq ans. Il a été sélectionné pour la deuxième année d’affilée au All-Star Game en février. Le joueur du Jazz a largement contribué à l’excellente saison régulière de son équipe.

Le Guadeloupéen surnommé « Gobzilla » outre-Manche réalise une saison exceptionnelle avec l’Utah Jazz. Meilleur défenseur de la NBA à deux reprises (2018, 2019), Rudy Gobert a des statistiques impressionnantes, cette saison. Plus que jamais dominateur dans la raquette, il culmine à une moyenne de 13,3 rebonds de moyenne par match.

Les pieds sur terre

Le pivot international tricolore de 28 ans a signé le troisième plus gros contrat par rapport au montant global de l’histoire de la NBA. Deux cent cinq millions de dollars sur cinq ans. Si son précédent contrat était déjà conséquent, 102 millions sur quatre saisons, Rudy Gobert a fait sauter la banque le 20 décembre 2020 avec une extension XXL qui en fait l’athlète le mieux payé de l’histoire du sport français. « Quand je me pose, que je vois d’où je suis parti, je n’aurais jamais pu imaginer cela, on ne va pas se mentir, sourit-il pour Le Figaro. Mais, aujourd’hui, je suis concentré sur ce que je peux faire sur et en dehors du terrain. L’argent, c’est super, évidemment, mais ce n’est pas cela qui va me définir ou changer ma mentalité. Je suis content de pouvoir faire ce que j’aime, de pouvoir impacter la vie de beaucoup de gens et les futures générations. L’important, c’est d’être heureux et de faire ce que j’aime. » Comme le rapporte le média sportif ESPN, le pivot All Star du Jazz signe un record aussi toutes nationalités confondues pour un pivot au sein de la ligue US.

Rudy Gobert fin stratège

205 M$, c’est évidemment beaucoup d’argent. Sauf que le Français aurait pu en demander encore plus : jusqu’à 228 M$. « Lorsque nous avons parlé avec mon agent avant le début des négociations, j’ai décidé que je ne voulais pas demander le supermax, raconte-t-il, toujours sur ESPN. Pour moi, il était important de montrer à l’organisation et à l’équipe que ce n’était pas une question d’argent. Il s’agissait de continuer à construire ce que nous avons construit et aussi de donner à cette équipe et de me donner la stabilité et la tranquillité d’esprit pour ne pas avoir à faire face aux négociations plus tard. » Et d’ajouter : « Je veux gagner, et j’ai envie de laisser cet argent sur la table pour l’équipe, afin d’avoir de meilleurs talents autour de moi et Donovan, était vraiment important. Je veux gagner, et je crois en ce groupe et en cette organisation, et j’étais prêt à laisser cet argent sur la table pour eux. »

Les fans de Rudy Gobert indiquent qu’il lui faudra désormais réaliser d’excellents play-offs pour espérer remporter le premier titre de sa carrière. Car à 28 ans, il s’impose comme l’un des plus grands joueurs français en NBA de l’histoire. Il ne lui manque plus que les bagues pour étendre et confirmer son statut. Pour la presse spécialisée, ce contrat en or, c’est la reconnaissance du travail du pivot et la confirmation que son choix et ceux du Jazz d’Utah sont les bons.