L’archipel de la Guadeloupe très impacté par les échouages de sargasses

1
1344

Au cours des prochains jours, la Martinique et la Guadeloupe seront exposées à des échouages fréquents. Une société guadeloupéenne propose un nouveau dispositif pour nettoyer les plages.

Les détections faites dans le secteur sud-est de la Guadeloupe impliquent un risque d’échouement pour toute la côte sud de Grande-Terre.

Des échouages importants

La côte est de Marie-Galante est fortement exposée, ainsi que la côte sud de la Désirade. Les Saintes sont également sur la route des sargasses en dérive depuis la zone sud-est de Marie-Galante. Les nappes détectées dans la zone Marie-Galante – Guadeloupe impliquent un risque pour la côte est de Basse-Terre.

Une partie des nappes visibles également le long de la côte ouest pourraient atteindre la côte ouest de Basse-Terre. D’autres détections faites plus au large, dans les secteurs sud-est et est atlantique vont atteindre la zone Guadeloupe dans les 10 jours.

Martinique et Petites Antilles impactées

La côte est de la Martinique est exposée à des échouements dans le secteur nord du François et sud de la Caravelle. Le secteur nord-est entre Sainte-Marie et Basse-Pointe est également à risque. Le secteur du Diamant dans le sud est aussi concerné par le risque d’échouements.

Les détections faites dans le secteur nord des Petites Antilles pourraient atteindre en partie les côtes de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, pour lesquelles le risque est modéré. Aucun risque n’est identifié pour la zone Guyane.

Relire notre article : Banane de Guadeloupe, bonne et mauvaise nouvelle

Des échouages également en juillet

On note un renforcement du courant au nord du Brésil, autour duquel de nombreuses détections sont faites. L’effet de consolidation de l’accumulation des sargasses dans ce secteur de courant circulaire implique un risque fort d’influx dans le secteur autour de la Guyane, augmentant le risque de présence de sargasses dans la zone Antilles pour le mois de juillet.

Sargaplage

La société guadeloupéenne STMI a lancé le Sargaplage à Saint Félix au Gosier au début du mois de juin. L’engin est un tapis mobile motorisé fabriqué par cette entreprise de métallurgie industrielle basée à Baie-Mahault pour ramasser et traiter les sargasses.

échouages sargasses

Image ci-dessus Guadeloupe 1ère

1 COMMENT