Médecine traditionnelle, « purge » l’indispensable de la rentrée

0
2853

La purge fait partie des procédés traditionnels, qui ont pour objectif de préparer l’organisme des enfants à aborder la rentrée. Ce rituel se transmet de génération en génération. Il annonce aussi la fin des vacances.

Que vous reste-t-il à faire après l’achat des fournitures et l’organisation de l’emploi du temps des enfants ? Avez-vous pensé à préparer la santé de vos tout petits afin qu’ils abordent la rentrée sur les chapeaux de roues ?

« La purge » est une pratique qui a toujours été considérée par les parents, comme une étape obligatoire pour remettre de l’ordre dans l’organisme des enfants après les longues journées de gourmandise pendant les vacances. Pour les anciens, « la purge aidait surtout à éliminer toutes les toxines, les microbes emmagasinés durant toute une année. « Ce nettoyage du corps » avait pour action principale de purifier le transit intestinal. »

Comment préparer « La purge » ?

Un bol utilisé pour la purge.

Pour que « la purge » soit efficace, il faut que 3 jours auparavant  « rafraîchir » l’intestin, afin d’éviter le mal de ventre. Une étape essentielle pour ne pas agresser les intestins lors de la purge. Ainsi à la place de toutes autres boissons sucrées ou de l’eau, « le purgé » devra boire tout au long de la journée, une tisane à base de feuilles de chiendent réputé efficace pour « nettoyer le sang ».

Une seconde méthode : prendre le soir de l’huile de « Simen  Kontra» (une plante médicinale qui prévient contre les maux de ventre) et le lendemain matin de l’huile de ricin à jeun. Au cours de la journée le purgé consommera une tisane de pourpier, « Simen  Kontra» et de « té péyi » durant trois ou quatre jours. Dans la matinée, il boira de l’eau de riz.

La « purge » dispose de nombreuses vertus, mais attention au dosage excessif.