La semaine de l’industrie en Guadeloupe s’achève demain

0
654
Un soudeur

Depuis le lundi 9 avril, la huitième édition de la semaine de l’industrie a été lancée en Guadeloupe. L’inauguration de l’événement a eu lieu aux Jardins de Saint-Sauveur, sur le site d’une entreprise familiale de savonnerie, située à Capesterre-Belle-Eau. Conférences et visites étaient au programme de cette semaine.

La semaine de l’industrie est un rendez-vous annuel et national qui vise à faire évoluer l’image de l’industrie, renforcer l’attractivité des métiers auprès du grand public. Cette huitième édition a pour thème «l’industrie connectée».

Relire notre article : Semaine Régionale de la formation et de l’insertion 

Un atout majeur pour le développement de l’archipel

« L’industrie est un gisement d’opportunités et d’emplois », « L’apprentissage et les filières de formation doivent se développer pour que les jeunes, mais aussi les moins jeunes saisissent ces opportunités. L’industrie ici a un futur, que ce soit dans l’agro-alimentaire, la filière bois, les biens métallurgiques de construction » ont déclaré les différentes personnalités présentes lors du lancement de la semaine aux Jardins de saint-Sauveur.

Jardins de Saint-Sauveur

Visite de l'atelierCharles Morazzani est le dirigeant des Jardins de Saint-Sauveur située à Capesterre-Belle-Eau à l’orée du Parc National et au pied du massif volcanique. Suite aux différents discours, il a guidé les participants pour une visite de ses installations où il fabrique des produits cosmétiques naturels (savons, huiles, beurres, shampoing, gels douches).

À la tête d’une équipe de 5 personnes, il a repris les rênes de l’entreprise familiale et développe une gamme très complète et appréciée.

Relire notre article : Marie-Galante : une centrale biomasse au nord de l’usine de Folle-Anse

8 500 salariés dans l’industrie en Guadeloupe

Industrie métallurgique En Guadeloupe, l’industrie est le troisième secteur économique en termes d’emplois, après les services et le commerce (6,2 % de l’emploi salarié). Elle compte plus de 4 000 établissements répartis sur tout l’archipel, mais seulement 4 % emploient plus de 10 salariés.

Les industries de biens intermédiaires (métallurgie, construction de métaux, bois) arrivent en tête pour la création de valeur ajoutée avec des débouchés dans le secteur de la construction et celui des biens d’équipement.

Vient ensuite l’industrie agro-alimentaire qui concentre le quart des entreprises industrielles, un secteur dominé par la filière traditionnelle de production de rhum et de sucre ainsi que par les activités de boulangerie-pâtisserie. Durant cette semaine, du 9 au 13 avril, plusieurs conférences sont données (synergieîle, Région Académique, CCI ou encore la chambre des métiers, l’université des Antilles ou Pôle Emploi). Des visites d’entreprises et des sensibilisations aux métiers de l’industrie auprès des demandeurs d’emploi et des scolaires sont au programme.