Rentrée scolaire, entretien avec une mère aguerrie

0
854

Guadeloupe Actualités part à la rencontre d’une mère de famille en pleine préparation de la rentrée scolaire, première partie de notre entretien.

Livia est un agent de recouvrement et maman de deux enfants. L’ainé est en CM2 et le dernier en grande section de maternelle. Comment cette mère guadeloupéenne gère et appréhende cette période ?

Guadeloupe Actualité : comment allez-vous préparer la rentrée et vous laissez-vous influencer par les envies de vos enfants ?

La rentrée, je la prépare dès la sortie des classes. J’évite les grandes foules de la « dernière heure ». Non, je ne me laisse pas influencer par leurs envies.

GA : est-ce que vous reproduisez des habitudes que vos parents avaient à cette période ?

Oui comme ma mère, je fais réaliser un check-up santé incluant le contrôle de la vue, ainsi que la visite chez le dentiste. Mais, notre redoutée purge antillaise à l’huile de ricin, chez moi est remplacée par un vermifuge.

GA : le matériel acheté est-il utilisé entièrement ? Si non, que pensez-vous en faire ? 

Le matériel acheté n’est pas entièrement utilisé. Je prévois toujours une réserve pour renouveler le matériel perdu ou épuisé comme les crayons, stylos ou encore la colle.

GA : qu’est-ce que vous détestez le plus à cette période ?

Les dépenses (rire), plus sérieusement les livres en rupture de stocks ou en réédition, qui m’obligent à faire de nombreux aller-retour dans diverses librairies.

GA : comment allez-vous gérer le premier jour et la première semaine de la rentrée ?

J’accompagnerai mon cadet en premier lieu, c’est sa rentrée en grande section. Mon aîné est déjà autonome, il saura identifier sa nouvelle salle de classe, et s’y diriger. Pour la semaine de rentrée, le réveil sera déterminant. Pour cela nous reprenons les bonnes habitudes (le coucher fixé à 19:30), prendre un bon petit déjeuner pour un départ avant l’heure de pointe des embouteillages.

Tout est cher. Il faut dépenser par nécessité et priorité.

 GA : les dépenses réalisées par rapport à l’école sont-elles importantes et quel est votre budget ?

Mon budget est de 1 500€ minimum. Les dépenses sont particulièrement importantes pour moi, car mes enfants sont dans un établissement privé. Il faut compter près de 1 000€  pour la réinscription annuelle des 2 enfants, ils portent l’uniforme qui implique une dépense de 150 € pour les 2. Ensuite, il y a la scolarité et la restauration mensuelle de 310 €.

GA : l’école est-elle un luxe de nos jours ?

Oui, encore plus pour moi qui n’ai pas eu le choix de l’établissement scolaire, n’ayant pas de parents à proximité pour m’aider. J’ai dû inscrire mes enfants non loin de mon travail. Pour l’école publique, il faut résider la commune pour y avoir accès. Tout est cher. Il faut dépenser par nécessité et priorité.

GA : quels sont vos plus gros postes de dépense ?

La nourriture, les vêtements et les chaussures. Ils mangent beaucoup, avec une bonne croissance. En cours d’année, je renouvelle chaussures et uniformes.

GA : avez-vous des astuces pour économiser ou gagner du temps ?

Je garde certains vêtements de l’aîné pour le cadet quand c’est possible. Pour gagner du temps, la veille au soir, je prépare tout pour le lendemain : uniformes, sacs, goûter.

Je pense que la « classe moyenne » est trop souvent ponctionnée, et ne bénéficie d’aucune aide, nous tirons la langue pour terminer le mois.

GA : vous privilégiez les grands ou les petits magasins ?

Qu’importe, je fidélise les adresses en termes de satisfaction et de rapport qualité-prix. Cela ne veut pas dire forcément moins cher, mais où les produits : les sacs, bermudas, pantalons jean auront une durée de vie intéressante. La qualité vaut mieux que certains articles qui seront vite usés et qui obligeront un renouvellement. J’y suis très attentive !

GA : vous recevez des aides de l’état ? Est-ce suffisant ?

Juste une allocation CAF de base de 129,00 € environ pour les 2 enfants, mon unique salaire du foyer dépasserait le plafond de la CAF. Pas de rentrée scolaire, pas d’allocation logement. Et pourtant, je dois payer un loyer de 755€, la taxe d’habitation,  mes charges fixes et courantes, la scolarité et restauration de mes enfants, le CLSH, les imprévus avec ce même salaire et presque autant de dépenses qu’un couple.

Voir notre article Allocation de rentrée scolaire

GA : pensez-vous qu’il devrait y avoir plus de dispositif pour faciliter la rentrée scolaire ? 

En ce qui me concerne, oui ! Je pense que la « classe moyenne » est trop souvent ponctionnée, et ne bénéficie d’aucune aide, nous tirons la langue pour terminer le mois.