Prix des carburants, forte augmentation en juin

0
879

Apres une nette baisse au mois d’avril puis une augmentation en mai la révision mensuelle des prix des produits pétroliers en Guadeloupe au 1er juin 2018 annonce une forte hausse.

Les Guadeloupéens devront encore une fois faire preuve de mesure dans l’utilisation de leur véhicule ou leur consommation de gaz. Quelles sont les augmentations du mois de juin ?

Les hausses constatées

Au 1er juin 2018, le litre de super sans-plomb est fixé à 1,50 €,
celui du gazole route à 1,31 € et la bouteille de gaz à 20,79 €.

A compter d’aujourd’hui, les prix des produits pétroliers sont fixés comme suit :

  • 1°/ Prix maximum des carburants routiers
    Super sans plomb : 1,50 €/l soit +6 cts/l par rapport à mai 2018 (1,44 €/l)
    Gazole route : 1,31 €/l soit +6 cts/l par rapport à mai 2018 (1,25€/l)
  • 2°/ Prix maximum de la bouteille de gaz de pétrole liquéfié de 12,5 kg :
    20,78 € au lieu de 19,63 € en mai, soit une augmentation de 1,15 €.

Relire notre article Prix des carburants en baisse pour le mois d’avril

La politique internationale impacte nos porte-monnaies 

A titre de comparaison, en France métropolitaine, les prix moyens constatés en mai 2018 suivent cette évolution à la hausse et sont de 1,52 €/l pour le super sans plomb et de 1,44 €/l pour le gazole.

augmentation du carburant

Ces prix ont été calculés en fonction des évolutions suivantes : les cours des produits pétroliers enregistrent une hausse importante au mois de mai 2018. Les cours moyens du Brut sont en augmentation de près de 9 % en mai (77$ contre 71$ le mois précédent) en raison des incertitudes liées aux tensions au Moyen Orient, de la décision de l’OPEP de ne pas augmenter ses quotas, et de la position des USA sur le nucléaire Iranien.

Les cours moyens des carburants suivent cette même tendance haussière et sont en nette progression : +7,60% pour l’Essence et + 8,50% pour le Diésel. Ces augmentations sont liées à une forte demande en Europe.

L’euro en perte de vitesse

Les cours du Butane subissent également cette tendance inflationniste du marché, ils évoluent de + 14% en raison de la demande croissante de gaz dans le secteur industriel. Enfin, on constate une baisse de la parité euro/dollar (-3,50%) due au ralentissement brutal de l’activité observé dans la zone euro au 1er trimestre et aux risques liés aux négociations commerciales avec les USA. Le cours moyen de l’euro en dollar passe de 1,2321 en avril 2018 à 1,1882 en mai 2018.

Alors que certains citoyens pensent la Guadeloupe comme une île détachée du monde, ces variations constantes et leur impact sur nos modes de consommation démontrent que l’archipel est indubitablement rattacher au reste du globe.