Pass sanitaire en application dans l’archipel

0
1199

Depuis le mercredi 21 juillet, l’obligation pour le public de justifier de la validité d’un « pass sanitaire » sera étendue partout en France à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes.

Le variant Delta touche aujourd’hui tous les territoires français, Hexagone comme Outre-mer. La reprise de l’épidémie en Guadeloupe, dépendra en grande partie du comportement de tous dans les jours et les semaines à venir. Il est encore temps de freiner la circulation du virus en renforçant notre vigilance collective, en respectant les gestes barrières.

La mobilisation du « pass » sur le territoire national constitue un outil pour minimiser les risques de contamination par le virus, au moment où le pays s’engage dans la réouverture des établissements. Cet outil permet notamment de rouvrir et de reprendre des activités rassemblant un nombre élevé de personnes.

Lieux de loisirs et de culture
L’obligation pour le public de justifier de la validité d’un « pass sanitaire » est étendue partout en France le mercredi 21 juillet à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes. Sont notamment concernés les parcs à thèmes, les zoos, les établissements sportifs clos et couverts, les bowlings et salles de jeux, les cinémas et théâtres, les musées et monuments. Le pass sanitaire sera contrôlé par l’établissement au moyen de l’application « TousAntiCovid Verif » et conditionnera l’accès à celui-ci.

L’obligation du pass sanitaire s’appliquera dans un premier temps au seul public de 18 ans et plus accueilli dans ces établissements. Elle est repoussée à la fin de l’été pour les jeunes de 12 à 17 ans et les salariés des lieux et établissements recevant du public concernés, le temps pour eux de se faire vacciner en entreprenant d’ici au 1er août de recevoir une première dose du vaccin.

Qu’est-ce que le pass sanitaire ?
Le pass sanitaire consiste à présenter, au format numérique (via l’application TousAntiCovid ) ou papier, une preuve de non contamination du Covid, parmi les trois suivantes (une de ces 3 preuves suffit) :

  1. L’attestation de vaccination, à la condition que les personnes disposent d’un schéma vaccinal complet :

2 semaines après la 2èmeinjection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;

4 semaines après l’injection pour les vaccins à une seule injection (Janssen) ;

2 semaines après l’unique injection pour l’ensemble des vaccins chez les personnes ayant eu la Covid.

  1. La preuve d’un test négatif RT-PCR ou antigénique de moins de 48h.
  2. Le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois

A savoir : Les fiches résultats de tests RT-PCR et antigéniques négatifs et positifs ainsi que les attestations de vaccination sont déjà certifiées officiellement. Ce procédé évite les fraudes possibles liées à la présentation de faux résultats de tests.