Un citoyen guadeloupéen demande une aide au carburant pour les pêcheurs

0
1416

Steeve Théobald est un pêcheur résidant à Vieux-Habitants. Il est à l’origine d’une pétition pour la mise en place d’un plan social qui permettra aux pêcheurs de l’archipel guadeloupéen d’améliorer leurs conditions de travail.

A l’heure où nous connaissons notre nouveau Président de la République et où le processus des élections législatives bat son plein, une pétition pour alerter sur le prix du carburant en net augmentation pour la profession des marins pêcheurs est lancée et adressée au Conseil Régional de Guadeloupe.

Des prix en constante augmentation

Selon Steeve Théobald, le prix du carburant pour la pêche a été multiplié par 5 en 13 ans même s’il reste totalement détaxé en outre-mer.

A savoir : pour une sortie en mer, la consommation du carburant pour un pêcheur est supérieure à 120 euros en moyenne, donc dans un mois le budget de fonctionnement en carburant d’un pêcheur équivaut à 2480 euros (sortie en mer sur 20 jours). Financièrement dans l’année les frais de carburant pour un marin pêcheur sont supérieurs à 30 000 euros.

« Je rappelle que ceci est une moyenne et que le calcul proposé est pour un pêcheur n’allant pas vraiment au large ; pour d’autre marin pêcheur dont la distance de pêche est plus éloignée la consommation en carburant peux varier entre 50 000 euros et 60 000 euros ».

L’objectif de Steeve Théobald

« Le but de cette pétition n’est pas de se plaindre d’une profession que d’autres voient comme ingrate, mais d’alerter les institutions sur la problématique.

Avec la mise en place d’un nouveau gouvernement, nous voulons que des projets et des réformes soient mis en place, des révisions du décret du 8 novembre 2010 soit apportées introduisant une clause spéciale ou sociale pour la consommation de carburant de la filière pêche afin de favoriser et améliorer le maintien de la profession pêche.


Sans carburant pas de déplacement en mer, sans carburant pas de pêche pour nous pêcheur guadeloupéen ».

Valoriser la profession

La pêche, la diversité et la richesse du milieu marin ne doivent pas juste être une vitrine utopique du tourisme guadeloupéen, mais doivent aussi être un potentiel économique à maintenir et favoriser.

Steeve Théobald conclut en soulignant que la pêche est aussi sa passion « ma passion, je souhaite l’exercer avec un minimum de dignité et de moyens ».

La population s’accorde sur la démarche

« Je suis mère d’un pêcheur qui galère alors qu’il prend tous les jours des risques que peu de jeunes n’osent prendre. Ce métier mérite des efforts considérables de la part des nouveaux dirigeants a venir. »

Anny KEMPF

« Je suis directement concerné et il est vrai que nous payons beaucoup trop cher notre carburant alors que nous sommes tout près du Venezuela et là-bas, le carburant ne coûte que quelques centimes du litre. »

Tony BUREL

Pour signer la pétition cliquez ici