Allons enfants de la Patrie

0
952

L’armée française lance une campagne de recrutement dans l’archipel dans ces différentes branches que sont le Régiment du Service Militaire Adapté  (RSMA) et la Gendarmerie.

La réponse de l’État au problème de la hausse de la criminalité dans l’île et au taux grandissant du chômage chez les jeunes guadeloupéens passe apparemment par la mise au pas de celle-ci et à l’intégration des valeurs de la République.

Stratégie d’État

Poussé par un chômage en perpétuelle augmentation, les jeunes de l’archipel se précipitent sur les voies dont on leur facilite l’accès sans que cela ne soit un hasard.

La campagne de recrutement du RSMA qui débutera en octobre proposera des formations d’agent administratif, de secrétaire comptable, de métallier /soudeur, de menuisier/aluminium, d’agent polyvalent de l’environnement, de maçon/carreleur ou encore d’agent d’accueil touristique.

Bien évidemment, le Régiment du Service Militaire Adapté ne forme pas aux postes de décideur. Le gouvernement préfère assurer se procéder à l’École nationale d’administration (L’ENA) ou à L’école militaire de Saint-Cyr.

Elle enverra ensuite aux Antilles, les dirigeants qu’elle aura formés afin de résoudre les problèmes avec ses méthodes. Bravo, c’est la solution miracle, il fallait y penser.

Recrutement de réserviste

L’insécurité qui sévit depuis de nombreuses années a mobilisé chez certains jeunes le besoin de se rendre utile en servant et en protégeant la population, un sentiment compréhensible et honorable. Un besoin d’agir qui se retrouve canalisé par une institution parfois éloignée par la perception des réalités.

Depuis quelques jours et avec le relaie de plusieurs médias, les journées de recrutement de la réserve de la gendarmerie de Guadeloupe et des Îles du Nord atteignent pleinement ces objectifs selon son communiqué.

« Relayée par toute la presse, l’opération de recrutement au profit de la réserve opérationnelle de la gendarmerie de la Guadeloupe de ce 3 septembre 2016 est un vrai succès !!! L’engouement des jeunes guadeloupéens est à mettre en avant avec plus de 250 jeunes qui se sont présentés sur les casernes de Bonne-Terre et de Petit-Pérou ».

Allô, la gendarmerie

Sur la page Facebook de la gendarmerie, un citoyen inquiet interpelle ce corps de l’armée sur l’éventualité d’une mise en danger de ces jeunes. Extraits choisis entre l’internaute « Daniel François » et la Gendarmerie de Guadeloupe et des Îles du Nord.

Daniel François La sécurité à bas coup !

Gendarmerie de Guadeloupe et des Îles du Nord Qu’est-ce qui vous permet de dire que ces jeunes gens font de la sécurité à bas coût ? Ils sont engagés sur des missions pour lesquelles ils sont formés […].

DF  Je ne pense pas que la rémunération rejoint celle du gendarme actif. […]La Guadeloupe est une poudrière, gageons que les choses se passent pour le meilleur des mondes.

G G Î N Lorsque des patrouilles composées uniquement de personnel de la réserve sont mis en place, le chef de patrouille est soit ancien, gendarme, soit un réserviste avec un temps de présence important […].

DF  Cela à mes yeux, et je pense à beaucoup parait léger. [ …]Je comprends parfaitement la ligne du ministre de l’Intérieur, la sécurité de la Guadeloupe coûte cher.

Offrons à la jeunesse, les perspectives qu’elle souhaite et qui lui correspondent dès le départ. Cela, lui évitera de se retrouver dos au mur. Les atouts qu’elle possède ne se faneront, ils ne seront instrumentalisés ou détournés de ces réels bienfaits pour l’archipel. Cette jeunesse, au-delà de ce qu’il parait de notre époque en crise souhaite s’engager efficacement pour l’élévation de la société guadeloupéenne.

Césaire écrivait qu’ « une civilisation qui s’avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente. Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte. Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde ».