Le déploiement des radars tourelles en Guadeloupe

0
2053
Photo : radars-auto.com

Le premier radar tourelle vient d’être installé à Bas-du-Fort au Gosier. A terme, une centaine de tourelles seront déployées, dans une logique de leurre, sur l’ensemble du territoire.

La mortalité routière en Guadeloupe est en moyenne trois fois plus importante que celle des autres départements. Depuis le début de l’année, 30 personnes ont trouvé la mort sur les routes de l’archipel : 14 en véhicule léger dont 5 passagers, 6 en moto, 3 en cyclo et 7 piétons.

« La vitesse excessive ou inadaptée est à l’origine de 40 % des accidents mortels. Face à ce constat, le ministère de l’Intérieur a désigné la Guadeloupe comme département pilote pour le déploiement des radars tourelles, une nouvelle génération de dispositifs de contrôle automatisés. » Ces radars sont composés d’un mât de 4 m de hauteur sur lequel est posée une cabine avec, à l’intérieur, un dispositif de contrôle.

Une logique de leurreradars tourelles

En Guadeloupe, les radars tourelles vont remplacer les 20 radars fixes actuellement en place. Ils seront déployés dans une logique de leurre. A terme, une centaine de tourelles seront ainsi installées sur tout l’archipel, avec un dispositif de contrôle pour cinq tourelles, soit vingt radars qui flashent : le même nombre que les radars fixes actuels.

Il n’y aura donc pas plus de radars qui flashent mais les dispositifs de contrôle seront régulièrement déplacés d’une tourelle à l’autre. Ainsi, les conducteurs, qui ne sauront pas quelles cabines sont activées, seront incités à respecter systématiquement les règles de sécurité. Tous les radars tourelles seront annoncés par un panneau, comme c’est le cas aujourd’hui.

Un déploiement progressifradars tourelles

Les sites où seront disposés les radars tourelles ont été choisis en concertation avec l’observatoire de la sécurité routière, les forces de l’ordre, le gestionnaire de voirie et les collectivités territoriales, en fonction de l’accidentalité observée et de l’importance du trafic.

D’ici le début de l’année 2020, une trentaine de tourelles seront mises en place sur les communes des Abymes, Basse-Terre, Morne-à-l’Eau, Sainte-Anne, Moule, Vieux-Habitants, Morne-à-l’Eau, Gourbeyre, Baillif, Pointe-Noire, Saint-Claude…Les deux premiers radars tourelles qui seront posés remplacent des radars fixes, à Gosier Bas-du-Fort et à Sainte-Marie de Capesterre-Belle-Eau. Ils seront donc immédiatement mis en service après validation des tests techniques.

Le premier déplacement des unités de contrôles pourrait intervenir entre la mi-novembre et le début du mois de décembre car 10 radars tourelles seront à ce moment installés. Dans un premier temps, les radars tourelles ne flasheront que les excès de vitesse.

A l’avenir, quand l’ensemble des radars tourelles seront déployés, ils pourront aussi servir à vérifier si les conducteurs portent ou non leur ceinture, s’ils téléphonent au volant, ou encore s’ils respectent bien les distances de sécurité.