Photo, chefsimon.lemonde.fr

En pleine période de fêtes, nous consommons un grand nombre de légumes et de racines. Mais avons-nous connaissance de leurs bienfaits, leurs propriétés ou encore de leurs origines ?

Ziam (igname)

On appelle « igname » plusieurs espèces de plantes appartenant à la famille des Dioscoreaceae, cultivées dans toutes les régions tropicales du globe, dans un but alimentaire, pour leurs tubercules riches en amidon. Le terme désigne aussi le tubercule lui-même consommé comme légume-racine. En Amérique du Nord et au Québec, ce qu’on appelle igname est souvent en fait une patate douce. La composition chimique des tubercules est voisine de celle des pommes de terre avec environ 25 % d’amidon, mais un peu plus de protéines (environ 7 %, quatre fois plus que le manioc).

Propriétés et bienfaits

Ils sont très pauvres en matières grasses et en minéraux. L’igname est une bonne source de calories et contient de petites quantités de vitamines B1 et de la vitamine C, qui renforce les tissus et facilite le métabolisme. On retrouve de la cellulose et quelques fibres qui sont nécessaires au transit intestinal. Absorbée en grande quantité, l’igname est une bonne source de fer et de niacine qui aide à assimiler les glucides.

Pwa di bwa (pois d’Angole)

Le pois d’Angole est une espèce de plantes vivaces de la famille des Fabaceae. La culture de ce pois remonte à au moins 3000 ans. Le centre d’origine se situe très vraisemblablement en Asie, d’où il s’est diffusé en Afrique orientale et de là, par la traite des esclaves, vers le continent américain.

Culture

De nos jours, le pois d’Angole est largement cultivé dans toutes les régions tropicales et semi-tropicales. Le pois d’Angole est connu aussi sous le nom de pois Cajan ou d’Ambrevade. C’est une légumineuse à graine cultivée en agriculture pluviale dans les régions tropicales semi-arides. Le sous-continent indien, l’Afrique orientale et l’Amérique centrale sont, dans cet ordre, les trois principales régions productrices de pois d’Angole dans le monde. Le pois d’Angole est cultivé dans plus de 25 pays tropicaux et sub-tropicaux, en monoculture.

Propriétés et bienfaits

Comme toutes les légumineuses, le pois d’Angole enrichit le sol en azote. Il est riche en protéines, pauvre en graisse et la proportion en sucre est à index glycémique bas. Il est également très pourvu en : fibres, calcium et acides aminés. La consommation de pois d’Angole semble soulager les douleurs des drépanocytaires. Le pois d’Angole peut aussi servir contre les maux de ventre, l’incontinence et la toux. Alors, agrémentons nos repas de fête de ces excellents produits que nous cultivons.