Antilles, investissements hasardeux selon le magazine Capital

1
2006
Couverture de l'article sur Capital.fr

« Antilles, Réunion, Guyane, des milliards d’investissements gaspillés dans des projets hasardeux » selon un article publié il y a quelques jours par le magazine économique Capital. En effet, l’enquête s’interroge sur le fait que d’énormes capitaux auraient été « engloutis» sans doute « pour rien ».

Dès les premières lignes de l’article, le ton est donné soulignant les retards en matière de services publics (eau, déchets, santé) alors que « de nombreux élus investissent dans des projets hasardeux » dans les DROM-COM.

Pourquoi deux cyclotrons ?

Le cyclotron coûtera plusieurs millions à l'avenir

Selon l’auteur Sandrine Trouvelot, cela serait dû à une affaire d’ego. Lors de l’inauguration du Mémorial ACTe, François Hollande promet un deuxième cyclotron cette fois-ci en Guadeloupe (la Martinique disposant du dispositif, ndlr). La journaliste indique que l’élu guadeloupéen Victorin Lurel, avait fait du chantage : “Ou tu soutiens mon projet de cyclotron où je ne descends pas pour l’inauguration ».

Dans les sources citées, se retrouve l’étude du scientifique Patrick Bourguet « les coûts d’exploitation, eux, seront bien plus élevés !” « Et pour cause : grâce aux économies d’échelle, un équipement plus important aurait permis de faire baisser le prix du produit vendu aux hôpitaux antillais. Au lieu de quoi ces derniers, déjà lourdement endettés, devront payer plein pot. Sans compter qu’il faudra aussi installer, tôt ou tard, un autre appareil en Guyane ».

Relire notre article : Abymes, le centre d’imagerie moléculaire ouvre ses portes

Mémorial Acte un investissement de 83 millions

L’analyse se poursuit avec le cas du « Mémorial ACTe, le plus grand musée jamais construit sur la mémoire de l’esclavage, laisse un goût amer en Guadeloupe. Porté par Victorin Lurel, cet immense édifice de 240 mètres de long érigé en bord de mer au sud de Pointe-à-Pitre, a coûté une petite fortune : 83 millions d’euros, presque deux fois la dette du CHU local !

D’autant plus difficile à digérer pour les contribuables que le site, inauguré par François Hollande en mai 2015, n’attire pas les foules. […], d’après les derniers chiffres disponibles, les expositions permanentes accueilleraient à peine 150.000 visiteurs par an, un chiffre deux fois inférieur aux prévisions ».

 87 millions pour agrandir le port de Jarry

Le projet salué par l’enquête pour ces objectifs légitime, mais qui au final serait un gouffre financier. Inquiets de se « retrouver marginalisés par l’élargissement du canal de Panama », la décision a été prise d’agrandir le port de Jarry dans le but d’attirer les bateaux d’envergures qui transitent dans la région.

En 2015, la profondeur du chenal a été accrue (de 11 à 16,20 mètres) et au passage 4.150 colonies de coraux ont été transplanté et 13.000 mètres carrés d’herbiers recréés. « En tout, cette première phase de chantier, qui s’est terminée fin 2015, a coûté pas moins de 87,2 millions d’euros (dont 70% à la charge de la collectivité), sur un total de 130 millions.

L’ennui, c’est que le trafic espéré n’est pas au rendez-vous. “Pour l’instant, on ne constate pas d’augmentation de l’activité dans le port”, assure un bon connaisseur du dossier. Ce n’est pas une surprise ! “Les perspectives d’évolution du port sont étroitement liées à celles du marché intérieur, avait prévenu la Cour des comptes en 2013. Or, ces dernières sont limitées.”

 Source : Cour des comptes

1 COMMENTAIRE