RCI condamnée pour harcèlement moral

0
18556

Le conseil des prud’hommes de Pointe à Pitre a condamné la RCI à verser à l’animatrice Ingrid Sénat la somme de 40 000 euros, en compensation des préjudices qu’elle a subis.
Plusieurs mois de batailles juridiques passés sous silence

Au sein de la radio la plus écoutée de l’archipel, les deux célèbres animateurs Warren Chingan et Thierry Fundéré étaient accusés pas leur collègue, Ingrid Sénat, de harcèlement sexuel et moral. La direction de la station a voulu régler l’histoire à l’amiable et en interne, ce qui a poussé l’animatrice à porter l’affaire devant le Conseil des Prud’hommmes.
RCI condamnée à verser 40 000 € à titre de dommages et intérêt à la plaignante

Le Conseil a donc conclu que la société RCI a manqué à son devoir de sécurité vis-à-vis de l’animatrice, et a donc répondu favorablement aux demandes de cette dernière. Ainsi 40 000euros lui seront versés en réparation des dommages et intérêts pour le harcèlement moral, ajouté à cela la somme de 2 500 euros au titre de l’article 700 du code de la procédure civil. Notons que la victime demandait initialement 80 000euros de dommages et intérêts ainsi que 5 000 euros au titre de l’article 700. Concernant la plainte de harcèlement sexuel, le conseil a rejeté la demande de la plaignante, considérant qu’aucune plainte à la gendarmerie n’avait été posée et qu’aucune pièce versée au dossier n’apportait la preuve que cela c’était réellement produit. En dehors d’une réputation terni, les deux animateurs de la station, Warren Chingan et Thierry Fundéré n’ont reçu aucune sanction. L’exécution provisoire de la décision ayant été requise, RCI devra donc s’acquitter du paiement des 40 000 euros de dommages et intérêts pour harcèlement moral et cela en dépit du fait qu’elle fasse appel de la décision rendu par le conseil.