Education : nouveau recteur à l’académie de Guadeloupe

0
709
Photo : L'Est Républicain

Mostafa Fourar, professeur des universités, a été nommé recteur de la région académique de la Guadeloupe, en Conseil des ministres, le mercredi 14 février 2018, il succède à Camille Galap. 

Docteur en mécanique des fluides de l’Institut national polytechnique de Toulouse et habilité à diriger des recherches en énergétique à l’Institut national polytechnique de Lorraine.  Il dirigeait l’Ensem (École nationale supérieure d’électricité et de mécanique) depuis février 2013. Mostafa Fourar prendra prochainement ses fonctions en Guadeloupe, mais il n’est pas à son premier poste en tant que recteur.

Une première expérience à l’île de la Réunion

Pendant trois ans, il a été recteur de l’académie de l’île de la Réunion. Nommé en 2009, il va quitter ses fonctions à Saint-Denis, début 2013. Durant son mandat, il a développé des classes passerelles pour les enfants de moins de trois ans, en français et en créole. Il a aussi mis en place pour les plus grands, des classes préparatoires à l’entrée des réseaux polytechniques.

Nouvelles orientations à mettre en place

Selon la presse locale (le Grand Est ), « c’est un homme de terrain ». Il remplacera son confrère Camille Galap, qui a occupé le poste de recteur de l’académie de Guadeloupe durant trois ans. Les défis seront de taille pour le nouveau responsable du rectorat, en liste : la réforme du bac envisagée par le gouvernement et présentée le mercredi 14 février au Conseil des ministres, et notamment, la diminution des postes.

Engagé dans la vie politique Mostafa Fourar était, jusqu’ici, adjoint au maire de Nancy, il a également participé au tissu social en fondant et en étant président de l’association « Dessine-moi un rêve », qui œuvre pour l’ouverture sociale dans l’enseignement supérieur.

Gageons que l’esprit scientifique de M.Fourar puisse œuvrer à l’introduction de la culture, de l’histoire et du patrimoine guadeloupéen en tant qu’axes d’éducation dans ses nouveaux défis.