Doit-on réévaluer le prix des billets d’avion vers les Antilles ?

2
3272

Sous le nom de « Stop le racket sur les billets d’avion France-Outremer », le collectif France Transport Equité a lancé une pétition en début d’année adressée au président Emmanuel Macron afin de réévaluer la tarification des billets d’ avion vers les outremers, et cela, dans les deux sens.

L’objectif de cette initiative a germé d’un ras-le-bol que de beaucoup de citoyens originaires des outremers éprouvent. En effet, lors de la période de noël ou des grandes vacances, les prix des billets d’avion sont en forte hausse. L’action du collectif vise à obtenir « des tarifs plus justes, encadrés et permanents sur les billets d’avion» au départ de la métropole et également dans le sens inverse.

Le communiqué accompagnant la pétition

« Personne ne devrait avoir à débourser des sommes si astronomiques pour aller voir sa famille. Retrouver les siens est un besoin vital. Un billet A/R vers la Guadeloupe représente en moyenne 1500€ par personne sur des périodes précieuses comme celles de Noël, ou des grandes vacances. C’est une aberration. Il faut caper (fixer une limite haute à une valeur, ndlr) ces tarifs et permettre aux familles de pouvoir se réunir à chaque occasion. Nombreuses sont les familles qui s’endettent pour ce faire, ou qui ne partent quasiment jamais voire jamais. C’est pénible.

direction l'avion pour les Antilles après l'achat des billets

4500€ est le prix à payer pour une famille de trois personnes (la mère, le père et leur enfant). Qui paie ce montant dans l’Hexagone ? Des fêtes de Noël en famille sont, pour un simple exemple et pas des moindres, des rendez-vous manqués pour un volume trop important de personnes originaires des îles Françaises. C’est inhumain.

Nous voulons comme des nombreux Français de l’Hexagone, que nous sommes, pouvoir rentrer sur nos îles natales sans ces restrictions financières. Elles sont actuellement outrancières et depuis bien trop longtemps. Nous n’allons pas réécrire l’Histoire seulement nous pouvons et nous devons changer les choses. Nous comptons sur une action de notre Gouvernement pour agir en ce sens.

Un statu quo serait telle une prise de décision discriminante. La Corse bénéficie à juste titre de cet aménagement. Pourquoi pas les DOM-TOM ? »

Sommes-nous logés à la même enseigne ?

Direction l'aéroport pour prendre son avionPrenons le cas d’un jeune originaire des Antilles résidant dans l’hexagone entrant à peine dans la vie active et qui serait payé au smic. Il souhaite s’acheter un billet pour retrouver sa famille afin de s’accorder des vacances pendant 3 semaines. L’achat du précieux sésame représenterait un coup important sur son salaire. Arrivé au pays, la vie chère qui règne sur son île ne serait-elle pas un autre poste de dépense conséquent ? Pourtant, les Antilles font partie de la France donc de l’Europe et il est beaucoup plus facile et moins coûteux de se déplacer et de s’alimenter pour le même nombre de jours dans les différents pays de l’union.

 

Pour joindre le collectif FTE :
francetransport.equite@gmail.com
Facebook : @outremermobilite
Twitter : FteTransport
La pétition

2 COMMENTAIRES